Compte rendu

Compte rendu de la séance du Conseil communal du 27 octobre 2005


Charroi communal : un audit, des problèmes, des remèdes…

L'optimisation du charroi communal et la présentation du rapport d'audit portant sur l'analyse et l'évolution future de celui-ci constitue le point qui a été le plus longuement débattu. Gérard Monseux, Echevin du Charroi, a décrit les grands points mis en lumière par cette étude. De 1989 à 2004 le parc automobile est passé de 263 à 428 véhicules. L'étude souligne la dispersion de ce parc de véhicules et sa disparité, et relève des kilométrages pas toujours justifiés. Le coût des pièces a lui aussi augmenté. Le Collège propose une série de mesures de rationalisation : sensibilisation du personnel au TEC, renforcement du pouvoir décisionnaire sur les services en fonction des demandes, contrats cadres pour certains véhicules, feuille de route obligatoire pour chaque conducteur, organisation d'un pool de véhicules, meilleure adéquation du parc aux besoins, liste des agents contactables d'urgence pour lesquels la mise à disposition d'un véhicule se justifie… Gérard Monseux a également proposé l'établissement d'un état des lieux annuel.
Philippe Sonnet (MR) a rappelé avoir plusieurs fois proposé l'utilisation du logiciel de la Région Wallonne pour la gestion du charroi. Selon lui, l'augmentation du nombre de véhicules ne s'est pas concrétisée par une augmentation des services offerts. Il relève des dysfonctionnements majeurs et des problèmes de gestion : pas de justification systématique des trajets, pas d'intégration des besoins futurs, pas de données consolidées sur les véhicules, existence de 82 véhicules au kilométrage exagérément élevé qui échappent à tout contrôle interne. Avantage en nature, la voiture d'un Echevin fait-elle l'objet d'une déclaration fiscale ? Le Conseiller considère les pistes d'action avancées comme très vagues confirmant une impression de mauvaise gestion.
Manu Simon (Ecolo) a évoqué son intervention de septembre sur le sujet et les réponses reçues marquées d' " extrême prudence et de frilosité " . L'audit a coûté 50 000 € alors que les pistes d'action proposées, pleines de bon sens, auraient pu être mises en pratique avant cette étude… Le Conseiller souligne certaines anomalies, comme la non systématisation de la justification des déplacements ou…l'utilisation d'un minibus pour la distribution du courrier. Il relève aussi de nombreuses coquilles dans l'étude tendant à prouver que ce travail n'a même pas été relu par ses auteurs !
Le Bourgmestre Jacques Van Gompel s'est élévé contre le climat de suspicion général entourant sans discernement les mandataires et a rappelé la volonté du Collège de travailler dans la clarté. Gérard Monseux a souligné que les points délicats n'avaient pas été occultés et que l'audit indiquait une philosophie générale à mettre en oeuvre. Anne-Marie Bouckaert (CdH) a encouragé les propositions du Collège, le MR et Ecolo n'en ayant pas formulé d'autres ! Il s'agit pour elle d'un bon début et un rapport annuel sur la situation serait une mesure sage.
Olivier Chastel (MR) a annoncé que son groupe voterait finalement ce point de l'ordre du jour et les quelques pistes avancées par l'étude, conclusions évidentes… Mais il s'interroge sur les actions à mener réellement, les responsables, les moyens nécessaires et les délais.

De nombreux riverains du parc à conteneurs de Couillet étaient venus entendre l'interpellation de Malika El Bourezgui (Ecolo) au sujet des nuisances provoquées par ce parc. Lucien Cariat, Echevin de l'Ecologie urbaine et président de l'ICDI en a rappelé l'histoire et l'évolution, ainsi que les aménagements déjà effectués. Répondant aux soucis des citoyens, il en a annoncé de nouveaux, notamment en voiries, avec modification de la circulation, ainsi que la création d'une zone de jeu pour les petits. Le Bourgmestre a éclairci Jean-Claude Finet (MR) quant à la faillite de la Société de Prévoyance des Travailleurs Manuels et Intellectuels fondée en 1933 et dont le siège était situé à l'Hôtel de Ville, " héritage " du Charleroi d'avant fusion. Des questions d'actualité de Véronique Salvi (CdH) au sujet du projet de skate-park à Couillet et de Philippe Sonnet (MR) quant aux terrains de foot synthétiques à installer et au partenariat de la Ville et de l'équipe cycliste Ragt Semences trouvèrent réponse auprès de Bernard Van Dyck, nouvel Echevin des Sports. Le Mayeur répondit encore à Manu Simon (Ecolo) au sujet de la signalisation en zone 30 des sorties d'école tandis que Gérard Monseux, Echevin de l'Aménagement urbain faisait le point sur l'espace Bertrand à la demande de Luc Parmentier (Ecolo).