Compte rendu

Compte rendu de la séance du Conseil communal du 23 novembre 2006


C’était la dernière séance…
 
C’est par une cérémonie aussi sympathique que symbolique que débuta cette dernière séance de la législature, puisque des repésentants du Conseil des Jeunes remirent à Jean-Pol Demacq, Bourgmestre f.f., des messages d’espoir récoltés dans le cadre de la journée des droits de l’enfant.
Vint ensuite le temps de l’hommage aux membres sortants des groupes démocratiques du Conseil, avant la mise en place d’une nouvelle majorité. Comme l’a rappelé Jean-Pol Demacq, Charleroi a connu d’importants échecs, mais ceux-ci ne doivent pas occulter l’ensemble du bilan de la législature finissante : dotation plus importante de la Ville à la zone de police, développement de l’aéropole et des technologies nouvelles, actions menées en faveur de l’économie sociale, rénovation de plusieurs quartiers, du passage de la Bourse, du boulevard Tirou, transformation du Bois du Cazier…. Les débats ont parfois été houleux mais le Conseil communal, au cours de 65 séances, a fait avancer les choses. Jean-Pol Demacq a particulièrement remercé les deux derniers capitaines à avoir tenu le gouvernail carolo : Jean-Claude Van Cauwenberghe et Jacques Van Gompel. « Rarement un homme s’est autant identifié à sa région et à sa Ville, avec tous les contrastes que cela suppose », dit-il en évoquant Van Cau qui, « en aucun cas n’a laissé fleurir l’indifférence à ses côtés ». Quant à Jacques Van Gompel, si Jean-Pol Demacq rappela qu’il était du devoir du Conseil de ne pas interférer dans le travail de la justice, il souligna son attachement au principe fondamental de la présomption d’innocence, voyant en Jacques Van Gompel « un homme fraternel, affectif, fidèle en amitié et tellement proche des gens. » Etienne Knoops (MR), rendit lui aussi hommage aux membres sortants du Conseil, soulignant qu’au travail de Jean-Claude Van Cauwenberghe en faveur du développement de Charleroi on pouvait joindre celui d’un Philippe Maystadt ou d’un Secrétaire d’Etat nommé…Etienne Knoops. Christine Dartevelle (PS) appela, de son côté, au respect. Evoquant les difficultés rencontrées à ses débuts en tant que jeune conseillère, elle appela au respect des femmes avant, plus largement, d’appeler, dans le chef de chacun, comparant la politique et ses pièges à une forme de « star système », au respect de sa propre personne et de ses propres idéaux. Serge Van Bergen (PS) clama encore une fois son innocence.
Au sujet de la Fête du Sacrifice qui se déroulera le 31 décembre, le Bourgmestre f.f. précisa que les services de l’abattoir provisoire de la rue Tourneur, à Marchienne, ne pourraient être assurés cette année. Non seulement la date est très particulière mais tant les pompiers, à cause de l’état des locaux, que le vétérinaire communal ont émis de nettes réserves à son utilisation. La Ville invite donc ses citoyens musulmans à se tourner vers des abattoirs classiques ou des abattoirs mis en place par des éleveurs et agréés par l’AFSCA. Jacques Coupez (Ecolo) insista pour qu’une publicité importante soit faite à ce sujet au sein même de la communauté musulmane.
Manu Simon (Ecolo) interpella le Collège quant à l’ « oubli » du quartier de la rue Blase à Marchienne. Jean-Pol Demacq précisa que le dossier de  réalisation d’un espace de jeux était actuellement à l’étude à la région wallonne afin d’obtenir une subsidiation du Programme politique des grandes villes. Dès l’accord reçu, un appel d’offres pourra être lancé. Parallèlement, une étude complémentaire portant sur la qualité du sol devra être effectuée. Un appel d’offres pour sa réalisation sera présenté au Conseil communal. Manu Simon (Ecolo) intervint également quant au passage sous silence de certaines interventions de l’opposition dans le Charleroi magazine. Christian Renard, Echevin de la Communication, lui apporta tous les éclaircissements nécessaires. Enfin, après discussion, une motion proposée par Pol Ficheroulle (PS) concernant l’annonce du licenciement massif chez Volkswagen Forest fut adoptée par le Conseil.