Compte rendu

Compte rendu de la séance du Conseil communal du 22 décembre 2006


Une page à tourner…

Dernière séance de l’année 2006, première séance « traditionnelle » pour la nouvelle équipe communale, avec la volonté de tourner la page difficile des « affaires » dont les traces se faisaient  pourtant encore sentir. Ainsi, la prestation de serment en tant que Conseiller communal et l’apparition-éclair de Jacques Van Gompel (PS) soutenu par de nombreux supporters mais hué par quelques opposants pouvait, humainement,  difficilement laisser indifférrent. Alain Lelubre, chef du groupe Socialiste, lui a souhaité la bienvenue en rappelant l’importance fondamentale de la présomption d’innocence et en soulignant que Jacques Van Gompel avait jeté les bases du travail que le Bourgmestre Léon Casaert devrait poursuivre au cours de cette législature. Evocation indirecte des « affaires » aussi, avec l’approbation, en urgence, du dépôt de plainte contre X de la Ville, avec constitution de partie civile, dans le cadre de  des dossiers au centre de celles-ci. Xavier Desgain (Ecolo) souligna que cette mesure pouvait représenter un point de  fragilité par rapport à la composition actuelle du Collège communal. Le Bourgmestre Léon Casaert précisa que « si l’arroseur devait être arrosé, les personnes concernées prendraient position » alors que Jean-Pol Demacq (PS) Echevin de l’Education et de la Formation demanda à ce qu’on laisse au moins au Collège actuel la possibilité de démontrer sa recherche de qualité et sa volonté de se tourner vers l’avenir. Deux jalons importants de le mise en oeuvre du livre blanc sur la nouvelle gouvernance allaient également être posés lors de cette séance, avec le vote sur la procédure d’installation du bureau d’éthique et de déontologie et la mise en place du comité de pilotage de l’audit interne. Xavier Desgain (Ecolo) a exprimé l’intérêt de son groupe pour ces initiatives, demandant à ce que soient précisés les rôles du Secrétaire et du Receveur communal au sein du comité de pilotage, ceux-ci ne pouvant être à la fois juge et partie. Etienne Knoops (MR) souhaite un fonctionnement rapide et efficace du bureau d’éthique et de déontologie.  Luc Parmentier (Ecolo) revendiqua la solution du premier quart d’heure gratuit lors du vote de la redevance sur le stationnement des véhicules. L’Echevin de la Régie Foncière Eric Massin (PS) expliqua qu’il s’agissait également là d’un choix technique à poser et que le règlement pourrait, si nécessaire, être revu rapidement. Il examinera égalementr la problématique des riverains propriétaires de plusieurs voitures auxquels n’est actuellement délivrée qu’une seule carte « riverain ».
Dans le cadre du règlement sur la participation, Mme Paulette Crotti évoqua, via une intervention argumentée, la volonté de vigilance et de participation de riverains de Marchienne Docherie et Dampremy face à la pollution provoquée par la sidérurgie la sidérurgie. Philippe Sonnet (MR), Echevin de l’Environnement, après avoir remercié le groupe représenté de sa confiance, resitua cette problématique qui constitue une préoccupation importante du Collège communal. Les acteurs de cette pollution ont été placés face à leurs responsabilités et Riva, Carsid et Industeel ont remis des notes d’orientation en fonction des résultats demandés. Un comité technique et scienfifique ainsi qu’un comité de suivi et un comité d’expertise médicale seront très prochainement mis en place. La mise en oeuvre d’un numéro vert « ville » et la réalisation d’un site internet consacrés à cette pollution ont également été proposées, et la volonté du Collège d’arriver à une importante amélioration des taux est très claire. Parmi les points ajoutés à l’ordre du jour, on retiendra les interpellations d’Anne Cattiez (Ecolo) et Ingrid Colicis (PS) quant au plan grand froid et au manque de places dans les structures d’accueil carolos.  Le Mayeur répondit au nom de l’Echevin de l’Action sociale Marc Parmentier (PS),  soulignant que si on pouvait être fiers de ce qui était mis en place, le dispositif était améliorable. La Ville et le CPAS veulent chasser la pauvreté et non les pauvres mais Charleroi ne peut  pas non plus constituer un appel d’air pour les Communes voisines. Une augmentation de la capacité d’accueil global de 15 lits est envisagée. Eric Massin (PS), Echevin du Logement, décrivit  ce qui existe à Charleroi sur le plan du logement social et du logement d’insertion, soit 10 200 logements. Le plan d’ancrage communal porte sur 308 nouveaux logements sociaux et 49 d’insertion. L’Echevin pointa du doigt les trop nombreux marchands de sommeil et spéculateurs qui profitent du désarroi des plus démunis. Xavier Desgain (Ecolo) interpella  l’Echevin des Finances Jean-Jacques Viseur (CdH) quant au fonds de pension de la Ville. L’Echevin lui décrivit l’évolution de celui-ci et la situation existante au cours d’un long exposé technique. Parmi les questions d’actualité, Benoît Delbèque interrogeau le Collège quant à l’ouverture d’un centre aéré à Gilly aux vacances de Carnaval. Philippe Van Cauwenberghe, Echevin des centres récréatifs aérés envisage de poursuivre l’expérience. Philippe Sonnet (MR), Echevin de l’Environnement précisa à Xavier Desgain (Ecolo), qui le questionnait à ce sujet, que l’étude relative aux nuisances sonores serait disponible en janvier. L’Echevin de la Culture Françoise Daspremont (PS) rassura, de son côté, Christian De Bast (CdH) quant au « Musée en rive de Sambre » dont l’inauguration devrait intervenir fin 2009-début 2010.