10,4 millions d’euros pour nos routes

Mercredi 13 Juin 2018 - 08:13

Sur proposition de l’échevin des Travaux, Eric Goffart, le Collège communal de ce mardi 12 juin a décidé d’attribuer un marché de travaux de rénovation de voiries et de trottoirs. C'est le plus ambitieux programme d'investissement sur fonds propres qu'on n'ait jamais lancé vu le montant important du marché, soit une enveloppe de 10,4 millions d'euros.

Après le succès des marchés stocks initiés depuis le début de la législature (Plan Vauban, Plan Routes 2016 et Plan Routes 2017), la pérennisation des moyens alloués permettra de rénover via cette nouvelle manne une centaine de rues auxquelles il conviendra d'ajouter les voiries rénovées via le FRIC (Fonds Régional d'Investissement Communal) de la Wallonie.

Le présent marché se décline en deux lots. Le premier d'un montant de 10,4 millions d'euros porte sur le remplacement et la sécurisation des voiries et des trottoirs pour toute l'entité pour une période de 24 mois (2018-2019). Le second lot concerne la pose de revêtement drainant des pieds d'arbres pour un montant de 170.000€.

« Un important travail est actuellement mené par les services de la Voirie pour établir une liste de rues prioritaires sur base de critères objectifs: dégradation de la voirie, sécurité routière et présence d'école, passage de bus ou de véhicules de secours (ambulances, pompiers), nombre de plaintes au service Assurances de la Ville et intensité du trafic. Au-delà de ces critères, nous sommes attentifs, comme lors des plans d'investissement précédents, à réaliser une juste répartition les rues par district. Enfin, après avoir déterminé les rues qui allaient faire l'objet de travaux,  nous procéderons au phasage des chantiers en tenant compte des interventions préalables des impétrants (ORES, SWDE, Belgacom...) de manière à éviter que des interventions aient lieu sur des voiries qui viennent d'être rénovées », précise Eric Goffart.

Avec un réseau routier de 660 kilomètres, soit 2.500 rues sous gestion communale, la Ville de Charleroi a adopté, dès le début de cette législature, une politique volontariste en matière d'amélioration du cadre de vie et en particulier de l'espace public. Pour preuve, depuis 2013, nous avons rénové plus de 250 rues.