Les recyparcs acceptent désormais les petits plastiques « P+ »

Vendredi 05 Janvier 2018 - 09:42

A partir d’aujourd’hui, 5 janvier, dans la zone ICDI, les citoyens peuvent encore améliorer le tri de leurs déchets ménagers en apportant séparément et gratuitement les petits plastiques d’emballage « P+ » au recyparc ! La stratégie de l’ICDI est tout-à-fait en phase avec l’annonce récente de FOSTPLUS qui vient de publier les conclusions de son expérience pilote « sac mauve P+MC » et qui a annoncé l’élargissement d’ici 2021 de la collecte en porte-à-porte de PMC à d’autres emballages plastiques.L’ICDI souhaite en effet anticiper cette échéance en permettant dès à présent aux citoyens qui souhaitent s’engager pour la réduction des déchets ménagers de rapporter dans les recyparcs les petits plastiques d’emballage « P+ » qui ne sont pas acceptés dans le sac bleu PMC. C’est un nouveau pas vers le changement de comportement, une priorité pour l’Intecommunale, qui, depuis de nombreuses années, adopte une politique intense de prévention et de réduction des quantités de déchets résiduels produites sur son territoire.

Les « P+ », qu’est-ce que c’est ?

Les collectes de sacs bleus PMC en porte-à-porte continuent, elles, sans changement et il est important de continuer à bien respecter les règles de tri. Les P+, petits plastiques d’emballage, ce sont principalement des films plastiques (sacs en plastiques type « fruits et légumes », films emballant les revues, films étirables autour des fruits, des légumes, des denrées alimentaires, etc., films plastiques entourantles nouveaux objets,…), des pots de fleurs, des barquettes de charcuteries, de fromages, de viennoiseries, des raviers de beurre,des pots de yaourt, des pots de crème ou de glace, de cosmétiques. Bref, le P+ correspond à quasiment tous les petits plastiques d’emballage vides, secs et propres qui ne sont pas acceptés dans le sac bleu prévu pour les PMC. Au-delà des emballages, tous les petits objets en plastique autres qu’emballages, sans aucune partie métallique (seaux, cintres, etc.), sont également acceptés. Cela fait une fameuse quantité de déchets résiduels qui pourront ainsi être évités : il suffit de regarder le contenu de son sac blanc pour s’en rendre compte. Durant la phase de transition (à partir de 2019, cette collecte sera également proposée en porte-à-porte), il faudra donc veiller à effectuer les bons gestes de tri et garder les bonnes habitudes pour les collectes de PMC en porte-à-porte et bien séparer les P+ pour les apporter quant à eux, à part, au recyparc.

Comment bien préparer sa visite au recyparc ?

 Il faudra ramener au recyparc uniquement les petits plastiques d’emballage « P+ » qui ne sont pas acceptés dans les sacs bleus et les petits objets en plastique. Les P+ doivent impérativement être vides, secs et propres, d’un volume inférieur à 10 litres. Attention : les films plastiques qui présentent une couche d’aluminium (sachets de chips, emballagede café, certains emballages d’aliments pour animaux, etc.) sont strictement interdits car ils ont un impact négatif sur le recyclage de ces matières. .N’oubliez pas de toujours vous munir de votre carte d’identité.

Que deviendront ces petits plastiques "P+" ?

Une fois collectés dans les recyparcs, ces petits plastiques d’emballagevont être amenés au centre de tri Valtris où ils vont être pressés etmis en balles. Ensuite, les balles produites sont conduites dans le centrede recyclage de la société ECO-OH ! Dans ce centre, les petits plastiques d’emballage mélangés vont être broyés, nettoyés, puis chauffés pour produire des granulés qui serviront à fabriquer de nouveaux objets comme des bancs publics,des bacs à fleurs, des compostières, etc.

En 2018,  l’ICDI anticipe le futur P+MC et permet d’ores et déjà aux citoyens de trier les petits emballages en plastique « P+ » afin que ceux-ci, bien que mélangés, puissent être recyclés sous la forme de nouveaux produits.