Salle de la Garenne: Le top du top pour le Top Gym!

Mardi 12 Septembre 2017 - 14:18

La réputation du Top Gym devrait encore augmenter d’un cran. En effet, c’est désormais d’une salle annexe d’entraînement équipée d’un matériel de tout dernier cri que ce tournoi internationalement connu va pouvoir disposer. De bon augure pour la 20è édition que l’on annonce tout-à-fait exceptionnelle en novembre prochain. Une bonne quinzaine de pays ont d’ores et déjà confirmé leur participation.  

La rénovation des installations sportives se poursuit, à Charleroi. Après d’autres, c’est la salle de gymnastique de la Garenne, située rue des Olympiades, qui vient de faire peau neuve. La salle de la Garenne, c’est celle-là même où les jolies athlètes féminines viennent s’y échauffer avant leur prestation.  Il y a les coups de pinceau que l’on a donné ci et là, la remise aux normes de certains équipements de sécurité bien sûr, mais il y a surtout, et principalement, le matériel top niveau qui vient d’y être livré: Digne de celui utilisé lors des plus grands rendez-vous de la discipline à travers le monde. On retiendra tout particulièrement le praticable doté, excusez du peu, de quelques 1662 ressorts !

« Le matériel devenait vraiment vétuste ; qui plus est, le club est en pleine expansion. C’est bien pour lui, le sport, les élèves qui fréquentent la section Sport-Etudes du CECS La Garenne et pour Charleroi. Nous visons encore à y concrétiser des projets de réaménagement des vestiaires ou encore d’autres comme le remplacement des éclairages. En attendant, on avance et je me félicite de la très bonne collaboration qui a été de mise ici entre la Ville, l’adeps, le Parc des Sports et le Gymnos » indiquait lors d’un point presse, ce mardi midi, l’échevin des Sports, Philippe Van Cauwenberghe. « D’une manière générale, je proposerai au budget 2018 une augmentation des subsides qui sont versés directement à l’asbl Parc des Sports pour la remise en ordre des infrastructures dont elle a la charge ».

« La salle n’avait pas été rénovée depuis 1998 ; entre-temps, les critères imposés par la Fédération internationale de Gymnastique notamment en termes d’équipements ont changé. L’investissement devenait vraiment nécessaire. Maintenant, c’est vraiment du haut niveau »  soulignait quant à lui Cédric Anciaux, un président du Gymnos particulièrement ravi. Des investissements dont question, du fait de la notoriété toujours plus grande de son club – il enregistre 350 membres inscrits cette année, un record, mais aussi de cette 20è édition que l’on annonce d’ores et déjà tout-à-fait exceptionnelle les 24 et 25 novembre prochains dans la mesure où au moins 17 pays, et non des moindres comme la Chine, la Russie, le Canada, le Japon, ont confirmé leur participation. Un programme tout-à-fait remanié est lui aussi annoncé pour l’occasion.  

Alors on parlait d’investissement. En l’occurrence, il se chiffre à 80.000€, subsidié pour une large part par l’ADEPS. « La pédagogie qui est mise à l’œuvre ici est vraiment à la hauteur des équipements proposés » confiait de son côté, l’inspecteur Thomas Henreaux.

Qu’on se le dise, le matériel remplacé, qui reste malgré tout de très bonne qualité, ne sera pas perdu pour autant.  La Ville est prête à le mettre à disposition des écoles (ou clubs ?) qui en feraient la demande…