Un pôle universitaire sur Charleroi

Mercredi 13 Septembre 2017 - 09:04

Ce mardi 12 septembre, la Ville de Charleroi et 4 opérateurs de formation et d'enseignement se sont associés pour créer un campus universitaire en plein coeur de Charleroi. Le Centre Universitaire Zénobe Gramme, un projet immobilier de 25 millions d'euros, ouvrira ses portes en 2023 et nourrit l'objectif d'attirer 10.000 étudiants.

C'est donc hier que la Ville de Charleroi s'est associée avec l'ULB, l'UMons, l'Université Ouverte de la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Province de Hainaut pour signer la convention permettant la création de l'ASBL "Centre Universitaire Zénobe Gramme" (CUZG). Ce projet ambitieux portant sur plus de 25 millions d'euros, vise à la création d'un pôle d'activités centré sur les domaines de l'enseignement supérieur et universitaire, la formation, la recherche scientifique et la sensibilisation aux métiers scientifiques et techniques. Cet investissement provient en partie de la Région wallonne et des fonds FEDER à hauteur de 15,3 millions et le reste (10 millions) est apporté et réparti équitablement par les nouveaux partenaires.

1 étudiant sur 5 dispose d'un diplôme du supérieur

La volonté d'élargir l'offre universitaire sur Charleroi est issue d'un constat éloquent : seuls 18,1 % de la population carolo et du Sud Hainaut dispose d'un diplôme du supérieur. Même si ce chiffre connaît une augmentation de 2.7 % par rapport à 2001, il reste néanmoins inférieur à la moyenne wallonne qui atteint les 23,9 %. L'objectif est donc clairement de résorber ce retard en agissant dans un premier temps par une phase de rénovation du bâtiment, construit en 1907 par Albert et Alexis Dumont, et qui couvre une surface de 18.392 m² dont 10.000 dédiés à des activités de formation et de recherche. Au plus tard pour fin 2023, l'édifice rénové sera équipé en auditoires, salles de classes, e-learning et espaces de convivialité partagés entre les quatre partenaires. Un quart de l'espace sera consacré aux bureaux pour la recherche et l'administration.

"En renouvelant ce bâtiment remarquable, très bien situé et proche des lignes de métro, nous favorisons l'accès, pour des jeunes carolos, à l'enseignement supérieur. Trop souvent, lls n'ont pu poursuivre leur cursus pour des raisons économiques liées aux coûts des transports ou du logement. Désormais, ils bénéficieront d'une offre à domicile. Notre ambition est d'accueillir 10.000 étudiants grâce à une offre large et variée" précise le Bourgmestre Paul Magnette. Tout ceci n'aurait pas été possible sans l'implication forte des nouveaux partenaires qui ont tous souligné l'importance d'être matériellement présents sur place,  de développer des activités de recherche, de créer des nouveaux postes et pas seulement d'ouvrir des formations en envoyant des professeurs déjà en place ailleurs par exemple. Dans un premier temps, trois filières universitaires orientées vers les sciences et les sciences sociales verront le jour. La priorité sera donnée aux formations qui permettent d'accéder à l'emploi et aux besoins sociaux et industriels de la région.