Don d'organes

Généralités

Le don d'organes est un beau geste de solidarité entre les personnes. Sauver une vie après la mort, c'est possible, en faisant ce don. Faire un don ou non de vos organes après votre mort est une décision délicate à prendre pour vos proches. Si vous voulez épargner à votre famille ce choix pénible lors des moments douloureux qui entourent le décès d'un proche, c'est possible.

Vous pouvez soit rédiger un formulaire de consentement, soit stipuler votre refus auprès de votre administration communale.

 

La législation

La loi du 13 juin 1986 sur le prélèvement et la transplantation d'organes indique que toute personne domiciliée en Belgique est un donneur potentiel. Le prélèvement est permis sur le corps de toute personne inscrite au registre de la population, ou au registre des étrangers depuis plus de 6 mois, sauf si le candidat-donneur a exprimé, de son vivant, une opposition au prélèvement.

 

Procédure

Qui peut déclarer son consentement ou s'opposer  à tout prélèvement d'organes ou de tissus après le décès ?

Tout personne, inscrite au registre de la population ou au registre des étrangers depuis plus de 6 mois, et capable de manifester sa volonté, peut déclarer son consentement ou son refus à tout prélèvement d'organes ou de tissus après son décès. Le consentement ou l'opposition peuvent être levés ou modifiés, à tout moment, aussi longtemps que la personne concernée est en vie.

 

Pour les mineurs d'âge :

Le mineur, capable de manifester sa volonté peut exprimer, seul, son consentement exprès ou son opposition au prélèvement.

"La circulaire du 19 février 1987 relative à la loi du 13 juin 1986 sur le prélèvement d'organes ou de tissus stipule qu'à partir de l'âge de 13-14 ans, le mineur paraît capable d'accomplir certains actes juridiques avec discernement".

Seule l'opposition peut être exprimée par un des parents exerçant l'autorité sur le mineur ou par son tuteur, quel que soit son âge. Cette opposition cesse de produire ses effets le jour où l'enfant atteint l'âge de 18 ans. Ce dernier est informé afin de décider, à son tour, s'il sera donneur ou pas.

 

Où effectuer cette démarche ?

Vous vous présentez, personnellement, dans un Guichet unique de Charleroi (service Population) muni de votre pièce d'identité.

- pour y remettre le formulaire complété que vous pouvez télécharger ici

ou

- pour compléter le formulaire qui vous sera remis.

Votre déclaration sera transmise, par le biais du Registre national, dans une banque de données du SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement.

 

Coût ?

Cette formalité est gratuite.

 

Horaire des Guichets uniques : consulter la page "Infos pratiques - Adresses - Heures d'ouverture - Tarif"

Remarque : Vous trouverez via le site www.beldonor.be d'autres informations ainsi que les coordonnées des centres de transplantation, des organismes et des associations diverses.