FEDER: 142 millions pour Charleroi District Créatif!

Jeudi 21 Mai 2015 - 14:01

Quelques 142 millions d'euros: C'est le montant de l'enveloppe qui sera alloué à Charleroi pour mener à bien son ambitieux projet Charleroi District Créatif. La décision est tombée ce jeudi matin, lors d'une réunion commune Gouvernement wallon-Fédération Wallonie Bruxelles, à Namur. Avec cette manne providentielle des Fonds structurels européens (FEDER), c'est, après la ville basse, tout le quadrant Nord-Ouest de la Ville qu'on va pouvoir requalifier en profondeur.

Avec plus de 200.000 habitants, Charleroi est la plus grande métropole de Wallonie. Située au coeur d’un bassin de vie et d’une zone de chalandise de 600.000 habitants, Charleroi jouit d’un grand potentiel de développement. S’étendant sur une superficie de 200 hectares, son centre-ville est bâti autour de deux pôles urbains anciens : la ville-basse commerciale en bord de Sambre et la forteresse, siège du pouvoir, dans la ville-haute.

Après la ville-basse, c’est au tour de la ville-haute de faire l’objet d’une profonde métamorphose. En effet, grâce à la programmation 2014-2020 du FEDER arrêtée par le Gouvernement wallon et aux subventions de la Wallonie (on parle d'une enveloppe de quelque 142 millions d'euros dont 40% émanent de la Région), Charleroi réalisera donc, c'est aujourd'hui une certitude, son ambitieux projet de requalification urbaine Charleroi District Créatif (Charleroi DC) de tout le quadrant nord-ouest, qui représente pas moins d’un quart du centre-ville de Charleroi (40 hectares).

« Charleroi DC a pour objectif de répondre au déficit d’attractivité du centre-ville afin de redonner à ce pôle urbain majeur son rôle de développement économique durable de toute la région. Il s’agit de la poursuite, logique, des efforts consentis lors de la précédente période de programmation localisée dans la ville-basse et des investissements publics intervenus à l’Est de la ville-haute" expliquait, au nom du Collège, le bourgmestre P. Magnette lors d'un point presse organisé ce jeudi après-midi en l'hôtel de Ville. "Le programme carolo a été approuvé (par une Task Force indépendante) à 95,8%. Lors de la précédente programmation 2007-2013, Charleroi avait reçu quelques 58 millions d'euros (pour Phénix); nous en obtenons près de trois plus cette fois. C'est un signe que cette ville refonctionne, que Charleroi a retrouvé sa capacité à monter des projets forts et cohérents".

Avec la réalisation de ce projet (piloté par la Ville de Charleroi, son Bouwmeester et Igretec en partenariat avec Région wallonne, la Province de Hainaut, la Sofico, Ores, IFAPME, la SpaQue, l'ULB, l'UCL, Umons, l'ULG, l'Université Ouverte, CENAREO, MATERIANOVA) ce sera pratiquement l’ensemble du centre-ville, du Nord au Sud et d’Est en Ouest, qui aura été rénové.

Un ensemble de projets concentrés autour d'un programme d'investissements intégré et cohérent

Parmi ces projets, déclinés en trois pôles interdépendants, certains apparaissent déjà comme emblématiques à l’instar de la création d’un centre de Congrès ou la création d’un Centre Universitaire. Mais Charleroi DC c’est aussi la rénovation du Palais des Expositions, du Palais des Beaux-Arts et du B.P.S. 22, la revitalisation de l’espace urbain, la rénovation du coeur historique de Charleroi, la requalification des bords de Sambre ou encore la mise en oeuvre du Plan lumière.

La requalification du quartier passera donc par une profonde rénovation de l’espace urbain. Mais pour réellement changer de visage, ce quartier doit pouvoir proposer de nouvelles activités. Demain, le Nord-Ouest de Charleroi sera non seulement rénové, mais il accueillera aussi un véritable campus des sciences, des arts et des métiers et un complexe d’infrastructures pour y organiser des grandes conférences et des évènements.
En marge de l’intervention concentrée sur ce quartier du nord-ouest, les Fonds Feder vont également permettre de reconfigurer les espaces publics le long de la Sambre. L’objectif est de prolonger la requalification des quais existants sur la rive gauche et droite de la Sambre et cela sur l’ensemble de sa traversée du centre-ville de Charleroi. L’aménagement consistera principalement à améliorer les cheminements existants et à traiter
les parois verticales des berges de la Sambre. Par ailleurs et pour répondre à une demande croissante des plaisanciers une halte nautique sera réalisée sur l’actuel emplacement de la gare des bus. Cet outil renforcera l’attractivité de la Ville et contribuera au développement de l’activité commerciale.

Un campus des sciences, des arts et des métiers

Le site de l’Université du Travail deviendra le « campus des sciences, des arts et des métiers » : un pôle d’excellence formation - enseignement – recherche où étudiants et scientifiques se côtoieront tous les jours sur un même périmètre. Ce campus sera constitué d’un centre universitaire dans le bâtiment Zénobe Gramme (ULB, UMons, Université Ouverte, Province de Hainaut), d’un Centre de compétences « design – innovation » (IFAPME) ainsi que d’un Centre d’Enseignement Supérieur Technologique et d’une Cité des métiers (dont les financements sont déjà acquis en dehors de Feder). Sur le même site la présence du B.P.S. 22 développera des interconnexions avec les structures scientifiques qui lui seront voisines.

Un pôle des grandes conférences et de l'événementiel

Jouxtant ce pôle, vers le sud, le quartier verra se développer le pôle des grandes conférences et de l’événementiel. Le Palais des Expositions (rénovation en profondeur), le Palais des Beaux-Arts (rénové) et le futur centre des Congrès (construit sur l’actuelle esplanade des bus) seront les trois structures interconnectées qui constitueront ce pôle « événementiel ». La création de ce pôle se veut également durable car ces structures seront fournies en énergie par une unité de production spécifique aux infrastructures publiques.

La revitalisation de l'espace urbain

Afin de valoriser ces nouvelles activités, l’espace public, aujourd’hui abîmé et déstructuré, doit être profondément repensé. De manière générale, les interventions vont permettre de libérer l’espace public pour en faire des lieux de promenade agréables en favorisant les modes de déplacement doux. La rénovation urbaine touchera la place Charles II, coeur de la ville ; la place du Manège ; les rues Neuve et de la Régence ; l’avenue de Waterloo et le Square du Monument ; les boulevards Bertrand et Solvay. L’enjeu majeur est de retisser le lien entre le centre-ville et les deux futurs grands pôles grâce à une véritable promenade.

L’accès à ces nouveaux pôles se fera notamment via la réalisation d’une nouvelle bretelle de raccordement au petit ring de Charleroi. La fermeture et la reconversion de la trémie « Solvay » ;  et la création de ce nouvel accès au R9 réduira la pression de l’automobile sur le quartier. Pour réaliser tous ces aménagements, trois sites devront être assainis : la place du Manège, le site « verreries des Ancres », et site du Centre de Congrès. Enfin, l’aménagement de beaux espaces publics doit être accompagné de leur mise en lumière.

Le plan lumière va permettre de mettre en valeur ces surfaces et ces édifices rénovés. La lumière est un élément primordial pour renforcer la lisibilité et l’attractivité urbaine et contribuer au sentiment de sécurité.

Retrouvez plus de détails sur chaque projet ainsi que des illustrations sur www.charleroi-dc.be