Les actions portées dans le cadre de l'article 18

L’article 18 du Décret prévoit la possibilité, pour d’autres ministres que celui des Villes et Communes, de contribuer au financement d’actions menées dans le cadre du Plan par des associations partenaires.  Ces moyens sont intégralement rétrocédés aux communes qui ne doivent pas en assurer le cofinancement.

 

Accueil « bas seuil »

L'action développée vise à considérer l'accueil comme un processus intégré et évolutif visant un travail de cohésion relationnelle avec les personnes en grande déstructuration.Cela consiste à créer un espace de confiance et d’accompagnement par l’écoute.

Elle a permis d’aménager un lieu d’accueil permettant de compléter le dispositif de réduction des risques en matière de santé.  Elle permet une observation clinique et un accès à l’hygiène et aux premiers soins.

 

Accompagnement des personnes souffrant de toxicomanie

Cette action vise la prise en charge de l’accompagnement médical des personnes précarisées, marginalisées ou exclues d’autres dispositifs qui souffrent de toxicomanie.

Elle prévoit l’accès aux soins destiné aux personnes qui ne font pas l’objet d’un traitement particulier et/ou d’un suivi médical.

 

Accompagnement de la prostitution

Cette action doit faciliter l’accès des personnes prostituées aux services psy-médico-sociaux et aux organismes d’insertion socioprofessionnelle dans le nouveau quartier de la Ville Basse. Elle développe des actions visant à faciliter la cohabitation raisonnable entre le public cible, les riverains et les commerçants.

 

Restos du Cœur

Le PCS renforce la mission principale du «restaurant du cœur» en proposant via ce partenaire, une aide aux parents en difficulté.  Une aide est apportée au niveau des produits de premières nécessités.