Culture

 

Flash nuit digitale, Vecteur, 2010. © Leslie Artamonow.

Un réseau d'institutions remarquablement dense 

L’attractivité du centre-ville tient notamment à sa remarquable offre culturelle. Peu de villes ont la chance de compter, sur un territoire de 2 km² qui peut être aisément traversé à pied de part en part, un tissu d’institutions culturelles aussi dense. 

L’extension de Charleroi Danses et du centre d’art contemporain B.P.S.22, l’ouverture du nouveau  centre culturel le Quai-10, de ses salles de cinéma, d’espaces de création et de sa brasserie, le redéploiement du Musée des Beaux-Arts dans ses nouveaux espaces, et le développement du pôle muséal du Campus Solvay, Institut de la ville et Centre du Design, viendront compléter un réseau culturel déjà remarquablement dense, autant à la Ville Haute (Palais des Beaux-Arts, Centre culturel régional l’Eden) qu’à la Ville Basse (Théâtre de l’Ancre, Coliséum, centre de cultures émergentes le Vecteur, plateforme du théâtre populaire Divertiscènes, etc.).

Fête sous le Ring organisée par le théâtre de l’Ancre. © Leslie Artamonow

L’exposition PAYSAGES du Bureau Bas Smets (2014) au Palais des beaux-arts de Charleroi. © Marie-Noëlle Dailly. 

Vue de l'exposition, Les Mondes Inversés, Grande Halle BPS22, 2015 © Leslie Artamonow