Aujourd'hui

Notre commune compte aujourd’hui plus de 6.800 habitants.
La population est composée de personnes d’origines et de cultures différentes, qui vivent ensemble sans gros problème.
Elle compte quatre écoles primaires réparties géographiquement sur l’ensemble de son territoire.
(voir la rubrique ’Les Ecoles' sur ce site).

La commune est traversée par 3 grands axes routiers.

La Chaussée de Bruxelles (RN5) du Viaduc à La Planche.

RN5

La Route de MONS (RN90) du Viaduc à MARCHIENNE.

RN90

La Route LATERALE du pont du Canal à MARCHIENNE – DOCHERIE.

rn5

Sur le plan des transports publics, nous sommes bien desservis par les TEC. Outre les lignes de bus, la commune compte 2 des plus importantes stations du Métro.

Les PIGES est la station de l’antenne GOSSELIES

piges

DAMPREMY est celle de l’antenne MARCHIENNE/FONTAINE.

dampremy


dampremy

Le commerce est aussi très présent avec quelques 150 adresses, en ce y compris les professions libérales, les médecins, les pharmacies, les kinésithérapeutes. Outre les grandes surfaces, nous comptons des commerces de voiture, de vente de carrelage, des coiffeurs, des bouchers, des boulangers et quelques débits de boisson ou restaurants, sans oublier les libraires.

Notre section est aussi bordée par 3 terrils bien verts et 2 autres à la limite de LODELINSART et de MARCHIENNE – DOCHERIE.

Celui des PIGES est accessible au public.

les

De même que celui de la BLANCHISSERIE via le Parc du CRAWHA.

Blanchisserie

Nous y trouvons également le C.E.M.E qui est un très bel ensemble permettant l’organisation de toutes sortes d’activités sportives, culturelles ou festives en plus de son but principal d’organisation de congrès.

CEME

La vie associative est également vivace chez nous grâce à de nombreuses associations culturelles, sportives et sociales.
(voir la rubrique ’Les associations’ sur le site)

DAMPREMY, c’est aussi 3 sites remarquables. La Chapelle saint GHISLAIN à la Rue du CENTENAIRE, le Terril des PIGES à la Rue DECOUX et le Château d’Eau à la rue du même nom.

(à découvrir au bas de la page d’accueil du site).

Michel  SEGERS