Pompiers: La nouvelle caserne à l'horizon 2016

Mercredi 30 Janvier 2013 - 16:12

Cette fois, il ne s'agit plus de plans sur la comète, mais bien de plans tout courts: ceux de la nouvelle caserne que les pompiers devraient intégrer en 2016.  A l'instar de l'hôtel de police, fonctionnalité et ergonomie ont dicté le choix d'un bâtiment qui s'étalera de toutes ses.. rondeurs au pied du terril des Hiercheuses, à Marcinelle.

Pour ses nouvelles infrastructures publiques, Charleroi semble privilégier le rond. Le très rond même. Après l'Hôtel de Police, en effet, et sa tour de 75 mèttres de haut qui s'érige sur le site des anciennes casernes Defeld, voilà que son petit cousin, réservé lui aux hommes du feu, se présentera doté des mêmes caractéristiques elliptiques du côté de la rue de la Tombe, à Marcinelle, à quelques enjambées des grands axes routiers et autoroutiers. Ce devrait être pour le courant 2016 et après deux ans de travaux, officiellement lancés le 24 octobre 2014.

Rond, parfaitement rond, aussi lisse qu'un oeuf dans ses contours, on le confonderait aisément avec un stade de foot ultra moderne ou un OVNI, qui aurait choisi le bas-côté d'un terril comme piste d'atterrissage. Mais c'est bien un bâtiment conçu pour leurs missions si spécifiques et périlleuses que les firemen devraient avoir à disposition. Enfin diront d'aucuns! Pour rappel, le tout représente un investissement de l'ordre de 24 millions d'euros (HTVA), dont 7 millions seront apportés par la Région wallonne.

Optimaliser les interventions, mais aussi apporter un cadre de travail propice à des hommes dont risquer la vie est denrée quotidienne, c'est, surtout, sur base de ces 2 considérations que les archiectes et ingénieurs ont cogité, pour le compte de la société lauréate « Thomas et Piron – CIT Blaton", ce nouveau QG appelé, après bien des atermoiements, à remplacer les locaux vétustes de la rue de l'Ancre.

Ce QG flambant neuf, tant attendu, dont les travaux ont été officiellement lancés le vendredi 24 octobre 2014 en présence, notamment du bourgmestre ministre-président de la RW, Paul Magnette et son collègue chargé des Pouvoirs locaux, Paul Furlan, "devrait devenir un des éléments d'attractivité de notre Ville, un des bâtiments emblématiques de Charleroi. » 

Compte tenu des spécificités du site, le projet (dessiné par le bureau d'étude Samyn and Partners en collaboration avec le bureau d'architectes carolo RESERVOIR.A) présente une architecture simple, compacte et fonctionnelle, une forme iconique reconnnaissable tout en favorisant le flux des personnes et des véhicules. Cette morphologie ronde du bâtiment, elle découle, selon les auteurs directement du tracé des flux des véhicules d'intervention. « En effet, deux voies de circulation sont prévues: l'une, interne, pour les retours d'intervention et l'autre, externe pour les départs d'intervention. Pour éviter tout croisement entre ces deux flux et faire en sorte qu'aucune manoeuvre ne soit effectuée tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du grand hall, la forme ronde s'imposait d'elle-même".

Toutes les fonctions viendront se loger dans ce cylindre d'environ 90m de diamètre et de 5 niveaux de haut. La très haute compacité de ce volume réduira donc les surfaces extérieures exposées et limitera les pertes énergétiques.

Les niveaux se répartiront comme suit:

Niveau 0 – entrée: Semi-enterré, ce niveau sera de plain-pied avec l'accès sud, offrant une voie d'accès idéale aux parkings et à la zone de livraison. L'ensemble des parkings, ainsi que le quai de déchargement, seront couverts. Le parking sera clairement divisé entre les visiteurs, le personnel de jour et le personnel « 24h ». Le reste de ce niveau sera composé des locaux techniques, des zones de stockage et des locaux pour les unités spécialisées. De plus, on y retrouvera un parcours masque avec un accès à la tour d'exercice.

Niveau 1 – intervention: De plain-pied avec l'accès ouest, cette zone sera occupée en périphérie par le grand hall abritant le garage des véhicules ainsi que par une bande de circulation interne. Un compartiment séparé abritera les ambulanciers sous température constante, tandis qu'un autre compartiment sera occupé par un car-wash.

Aucune colonne ne prendra place entre la voie de circulation et les places de parking, ce qui permettra d'éviter de nombreux accidents potentiels et de proposer une grande flexibilité dans cet espace annulaire. Toutefois, aucun véhicule ne circulera en état d'urgence au sein du bâtiment. En effet, chaque véhicule disposera de sa propre porte et sortira donc directement sans mettre en danger les pompiers courant vers leurs camions.

L'éclairage de ce grand hall sera réalisé notamment par les 48 portes translucides de 6m de haut tout le long de la façade courbe, créant une lumière douce et uniforme. Cet espace sera magnifié par le « Square des héros », un espace dédicacé à la célébration ou au recueillement des pompiers au retour du feu. Cet espace ample permettra aussi d'accueillir des groupes de visiteurs, des séances d'informations pour toute la caserne,etc.

Le reste du niveau, inscrit à l'intérieur de la couronne périphérique, sera composé de l'atelier mécanique, des vestiaires et des locaux de stokage et d'entretien des équipements et des camions.

Niveau 2 – vestiaires: En mezzanine du grand hall et de l'atelier, cet espace de petite superficie comprendra les vestiaires privés, les locaux spécifiques aux ambulanciers, ainsi que quelques bureaux.

Niveau 3 – vie et administration

Ce niveau regroupera l'ensemble des bureaux des différents services ainsi que l'accueil général du bâtiment, situé juste à côté du noyau de circulation verticale. Le Centre de traitement d'alertes, proche des chambres et des bureaux, occupera un espace offrant une vue panoramique sur la voie d'intervention.

Niveau 4- jardin et restaurant:

Ce dernier étage proposera un restaurant avec vue panoramique sur Charleroi ainsi qu'un jardin et un potager d'une centaine de mètres carrés en  toiture. Ce potager ainsi que la serre attenante, pourront donc alimenter directement la cuisine. A noter que cet étage comportera aussi l'accès aux gradins du hall sportif et une piste d'athlétisme extérieure faisant le tour du bâtiment et proposant des vues spectaculaires sur la région.

Niveau 5 - toiture et locaux techniques:

La toiture du restaurant est équipée de panneaux photovoltaïques et thermiques produisant une partie de l'électricité et de l'eau chaude nécessaires au bon fonctionnement de la caserne.

La construction d'une nouvelle caserne: un programme complexe:

La construction d'une caserne de pompiers de la taille du SRI de charleroi constitue un véritable défi.

Il s'agit d'un bâtiment atypique au sein duquel, de manière schématique, on retrouve à la fois un garage et son atelier mécanique, des locaux de stockage ou de reconditionnement, des locaux sociaux, un immeuble de bureaux et une grande maison occupée quotidiennement par une centaine de sapeurs-pompiers et employés administratifs.

Cette construction vit 24h/24, le taux d'utilisation des infrastructures et de ses équipements avoisine le cent pourcent. Un juste équilibre devait être trouvé entre efficacité du service d'aide et d'urgence à la population et confort de vie du personnel.

Le service opérationnel: le coeur du programme

La fonctionnalité des nouvelles infrastructures a été poussée à l'extrême. La rapidité et l'efficacité pré-intervention ont été optimisées grâce à une gestion rigoureuse des déplacements du personnel, à la localisation réfléchie des locaux tant à une occupation diurne que nocturne, à la transmission via diffuseurs et à l'affichage sur écrans des alertes, au stationnement réfléchi des camions et leur proximité des racks d'équipement et, dans un avenir proche, à la transmission directe des informations relatives à l'intervention vers l'informatique embarquée dans les véhicules.

Au retour d'intervention, le matériel suivra un cheminement rapide vers les locaux de nettoyage et de reconditionnement pendant que le rééquipement des véhicules s'opérera sans croisement avec les équipements souillés.

Les outils de maintenance se verront également modernisés. A titre d'exemples, une machine automatisée pour le lavage et la mise sous pression des tuyaux permettra le traitement de 12 tuyaux à l'heure contre 4 actuellement et le Groupe d'Intervention en Milieu Ouvert - le GRIMP - sera doté de moyens adaptés d'entretient des cordes et disposera de sa propre tour de séchage.

Les chauffeurs profiteront d'un ensemble d'équipements nouveaux dans l'entretien et le nettoyage des véhicules: un espace car-wash équipé d'une passerelle pour le nettoyage des toits des camions, une fosse d'entretien et un pont élévateur, du matériel de garage dernier cri.

Les pompiers bénéficieront de 2 zones d'exercice extérieures. La première située au niveau 0 du bâtiment leur permettra de s'entraîner à la pratique des lances, de tester le nouveau matériel, de s'exercer aux manoeuvres de désincarcération... La seconde, au 1er étage, grâce à sa tour d'exercices, offrira de nombreuses possibilités d'ateliers pratiques en plaçant le pompier dans des conditions proches de celles rencontrées lors des interventions.

Les formations théoriques, les débriefings d'intervention et les séminaires professionnels pourront dorénavant se faire dans de bonnes conditions. La salle de formation de 30 places ou l'auditoire de 120 places entièrement équipés d'un matériel audiovisuel moderne sont prévus à cet effet.

Avril 2015

Les travaux vont bon train comme en témoigne notre photo prise ce 22 avril 2015.