Charleroi

Collecte des déchets, oui, recyparcs, non

T ous les recyparcs de la zone sont désormais inaccessibles au public. Tibi a réaffirmé, ce jeudi 2 avril, sa volonté de maintenir pour l’heure cette mesure. En attendant, l’intercommunale continue néanmoins à assurer ses missions de salubrité publique selon les modalités habituelles.

Le Conseil d’administration de Tibi s’est en effet réuni ce jeudi 2 avril 2020 en fin d’après-midi par vidéoconférence afin de traiter en urgence la demande d’avis formulée par le Cabinet de Madame la Ministre Tellier à propos d’une proposition de réouverture partielle et progressive des recyparcs à partir du 6 avril 2020, pour autant que toutes les conditions d’organisation et de sécurité soient remplies. 

Après délibération, le Conseil d’administration s’est prononcé à l’unanimité de tous les membres présents contre une réouverture, même partielle et progressive, des recyparcs de la zone Tibi durant la période de confinement actuelle prévue jusqu’au 19 avril 2020.

Le Conseil d’administration de Tibi a pris cette décision compte tenu de la nécessité de maintenir plus que jamais l’effort commun durant la période actuelle de confinement, alors même que le pic de l’épidémie n’est pas encore atteint. 

Le Conseil d’administration de Tibi s’est par ailleurs montré favorable à épauler d’ici-là, le cas échéant, en fonction des moyens techniques et humains disponibles au sein de l’intercommunale, les services communaux en charge de l’enlèvement des dépôts clandestins et à réévaluer la situation d’ici-là en vue d’une réouverture éventuelle des recyparcs au plus tôt le 21 avril si les décisions du conseil national de sécurité et les mesures d’allègement en matière de confinement le permettent, en donnant la priorité aux déchets verts et en étendant progressivement la liste des déchets acceptés à la lumière de la levée des mesures de confinement décidées par le conseil national de sécurité” fait savoir sa porte-parole, Françoise Lardenoey.

L’intercommunale conseille au public de s’informer régulièrement via son site internet ou sa page facebook afin de suivre au plus près l’évolution de la situation.

https://​www​.tibi​.be/