Question 23

Bulletin du Conseil communal du 26 janvier 2006


Demande de Monsieur le Conseiller Olivier Chastel

Pourriez-vous nous indiquer où en est le dossier de l'oeuvre du sculpteur Martin Guyaux qui devait être installée devant le Palais des Beaux-Arts ?

Vous nous annoncez depuis plusieurs années son arrivée imminente et nous commençons à être inquiets.

Réponse de Monsieur l'Echevin Christian Renard

Le travail initial a été réalisé sur base d'un budget qui constituait en réalité un reliquat d'un engagement souscrit au bénéfice de Monsieur Martin Guyaux lors de la création des colonnes de la Cité des Finances. Il s'agit donc dès le départ d'un budget fermé réparti entre la Région wallonne et la Ville de Charleroi. L'artiste est le Maître de l'ouvrage, responsable de tout, et il doit remettre l'oeuvre livrée et installée pour le prix initialement fixé.

Martin Guyaux a négocié la réalisation avec une entreprise italienne qui a incontestablement sous-estimé l'ampleur du travail. Cette entreprise a d'ailleurs cessé ses activités et fut reprise par une autre qui exigea d'abord une augmentation du devis initial et accepta finalement de reprendre le chantier à condition de l'intercaler dans la masse de travail à réaliser. Cette façon de procéder est fort préjudiciable car aléatoire et nous laisse dans l'impossibilité d'arrêter précisément les échéances.

A ce jour, les pièces sont coulées. Il reste donc à les fixer sur la structure portante, à les transporter par convoi spécial et enfin, par matériel de levage, la poser sur son socle face au Palais des Beaux-Arts. Il restera à ce moment à installer l'électricité, l'éclairage et à parachever le dôme.

Afin de sortir de cette incertitude, nous avons proposé de financer un surcoût pris en charge en parité par la Ville et la Région wallonne, à la condition sine qua non que l'oeuvre soit livrée et installée pour le mois de mai de cette année.