Les terrils dévoilent leur biodiversité à la Maison du Tourisme du Pays de Charleroi

La Maison du Tourisme du Pays de Charleroi accueille du samedi 03/04 au dimanche 23/05 une exposition consacrée à la biodiversité des terrils. Celle-ci est accessible du lundi au samedi de 9h à 18h et le dimanche de 9h à 15h.

Cette exposition a été conçue en collaboration avec le CARAH asbl et ses partenaires. La biodiversité prend possession des 3 étages de la Maison du Tourisme. On peut essentiellement y découvrir des photographies agrémentées de légendes explicatives (collection du CARAH) et des posters didactiques. Une thématique a été choisie pour chacun des 3 étages de l'exposition: le 3e est consacré à la biodiversité, le 2e aux techniques de gestion des milieux, le 1er aux impressionnants paysages des terrils.

Des vitrines évoquent l'univers souterrain de la mine et présentent les différentes roches qui composent les terrils.

Des revues naturalistes traitant de la biodiversité des terrils ainsi que des extraits de relevés biologiques des sites de Charleroi sont mis à disposition des visiteurs à l'accueil pour consultation (une table conviviale est prévue à cet effet au 1er étage).

Morceaux choisis...

En Région wallonne, la superficie de forêt augmente chaque année, tandis que dans le même temps, la biodiversité diminue ! Cherchez l’erreur ?

A l'instar des pelouses calcaires, les terrils sont des habitats créés par l'activité humaine qui accueillent de nombreuses espèces animales et végétales très particulières et souvent menacées. Pourquoi les terrils ne feraient-ils pas, eux aussi, l'objet de programmes de protection et de gestion ? De telles initiatives devraient naître au niveau régional, au moins pour les terrils les plus intéressants d'un point de vue biologique.

La biodiversité repose, entre autres, sur la variété et le nombre d'espèces différentes que l'on va trouver dans un espace donné. La rareté de ces espèces est également fonction de la rareté du milieu en lui-même (le biotope). La biodiversité est favorisée par l'imbrication douce de milieux différents. Cette situation est temporaire et une bonne partie des espèces liées aux milieux ouverts des terrils disparaîtra avant 30 ans si nous n'agissons pas dès aujourd'hui en limitant la colonisation arbustive et arborée.

Contrairement à une idée répandue, la forêt n'a pas l'apanage de la biodiversité ! Celle-ci est également présente dans d'autres milieux: dans une friche, un plan d'eau, une prairie... Les sous-bois des terrils recèlent néanmoins de nombreuses richesses naturelles comme par exemple la petite pyrole (Pyrola minor), une plante très localisée dont la magnifique petite fleur s'épanouit au mois de juin. En terme de biodiversité, le maintien d'une mosaïque d'habitats est donc préférable... d'où l'intérêt de conserver différents types de milieux sur les terrils.

"Des Terrils dans la Ville" n'est pas une exposition réservée aux seuls initiés qui pourront observer le demi-deuil (rare au nord du sillon Sambre-et-Meuse), le criquet à ailes bleues, le grillon d'Italie, et tant d'autres espèces comme la coccinelle des friches (Hippodamia variegata), une espèce pionnière assez rare. On ignore souvent que les invertébrés constituent la plus grande partie de la biodiversité animale, et pourtant...

Il y a tellement d'espèces d'insectes, de plantes, de champignons, … que nous n'en connaîtrons jamais la répartition précise, ne fût-ce que dans notre petit pays. En effectuant des inventaires sur les terrils, nous avons parfois l'occasion de découvrir telle ou telle espèce, qui y était inconnue jusqu'alors. Les terrils recèlent donc encore aujourd'hui de nombreuses richesses qu'il faut apprendre à découvrir: une population d'oeillets, un papillon rare, un épervier nicheur, etc.

L'exposition est donc à découvrir du 3 avril au 23 mai 2010 à la Maison du Tourisme du Pays de Charleroi, place Charles II, 20 - 6000 Charleroi, tél.: 071 86.14.14.

La biodiversité objet d'une expo à la Maison du Tourisme

Bien des choses à découvrir au sommet des terrils