Ville Haute : Des conteneurs enterrés pour la collecte du verre.

Mardi 12 Mars 2019 - 14:28

Dès le 30 mars prochain, un changement important aura lieu pour les collectes de verre dans 14 rues de la Ville Haute : Des conteneurs enterrés seront accessibles gratuitement 7 jours sur 7, de 7h à 22h. Ce nouveau dispositif signera dès lors la fin des collectives sélectives en porte-à-porte dans la zone géographique concernée.

Ils étaient annoncés depuis fin 2017 mais, ainsi que l’indiquait Gaëtan Bangisa, président de l’intercommunale Tibi lors d’un point presse ce mardi matin, il s’agit cette fois de la première étape concrète d’un projet pilote de collecte innovant qui devrait principalement s’étendre, à terme, sur la zone concernée par les futurs travaux de Charleroi DC.

Pour l’heure, 14 rues de l’hyper-centre (voir ci-dessous) sont concernées pour un total de quelques 950 ménages. « Les conteneurs enterrés, au nombre de 24, sont répartis en 9 îlots, proches des utilisateurs. Ce nouveau mode de collecte (d’un matériau durable qui peut être recyclé à l’infini) offre bien des avantages, indiquait de son côté le directeur général de Tibi, Philippe Teller.

Des avantages, oui. D’abord pour les habitants, qui auront la possibilité d’évacuer le verre quand ils le souhaitent, et ce gratuitement, 7 jours/7, de 7 à 22h. Quand on connaît les difficultés de stockage par exemple dans les immeubles à appartements, ce n’est pas rien. Mais pour la Ville et Tibi également. On cite l’amélioration de la sécurité pour le personnel (plus aucun risque de coupures lors des manipulations), l’amélioration de la salubrité et de l’esthétique de l’espace public (plus de bacs à verre sur les trottoirs,…), l’amélioration du tri sélectif et donc diminution du tonnage des déchets résiduels, la mise en place d’un mode de collecte approprié pour les centres urbains denses, qui a fait ses preuves dans d’autres villes de Wallonie notamment et puis, au moment où on parle tant des défis climatiques et environnementaux, l’amélioration, surtout, de la mobilité puisque ce nouveau dispositif impliquera moins de camions en centre-ville.

« A Charleroi, chaque habitant produit en moyenne 203 kg de déchets résiduels par an; chaque habitant recycle aussi en moyenne 18kg de verre, 22 kg de PMC et 36 kg de papier-carton. En améliorant la quantité et la qualité du tri sélectif, il est possible de diminuer la quantité de déchets résiduels, d’économiser des ressources et d’encourager l’économie circulaire ».

Qu’on se le dise : A l’instar des conteneurs « aériens », les conteneurs enterrés, aménagés en bordure de voirie sur un socle antidérapant (d’une capacité de 4m³), sont tout aussi faciles d’utilisation.

Une ouverture cylindrique adaptée permet de récolter, indifféremment, tant le verre transparent incolore que coloré. Les consignes de tri restent néanmoins identiques : Les bouteilles, bocaux et autres flacons doivent être vidés, dépourvus de leur couvercle ou bouchon, insiste-t-on du côté de Tibi, laquelle ne craint d’ailleurs pas trop de voir ces équipements déviés de leur fonction première et donner l’occasion à d’aucuns pour y entreposer tout autour tout et n’importe quoi. « L’expérience dans d’autres villes a montré que la présence de ces bornes ne générait pas un accroissement de la malpropreté » soulignait encore Phillipe Teller. Il s’agira de veiller au grain !  

Fort bien, mais cela engendrera-t-il un coût supplémentaire pour les citoyens ? Non, l’augmentation de la quantité de verre récoltée espérée devrait, dit-on, largement compenser l’investissement (9000 euros/bornes) financé d’ailleurs à hauteur de 50% par Fost Plus. Et puis, ainsi que l’indiquait le nouvel échevin de la Propreté, Mahmut Dogru, il y a lieu de tenir compte de l’évolution des choses et ne pas avoir peur d’investir dans des projets innovants.  Des projets innovants, à même de résoudre aussi cette épineuse problématique des déversages sauvages d’une manière générale. A ce propos, on devrait en savoir plus sur ses plans d’action à l’issue des Etats Généraux en cours…

Les rues concernées

Boulevard Alfred de Fontaine
Rue d’Angleterre
Rue Charnoy,
Bd Frans Dewandre,
Rue du Gouvernement,
Rue Huart Chapel,
Rue Isaac,
Bd Joseph II (entre le bd de Fontaine et le bd Dewandre),
Rue du Laboratoire ;
Rue Léon Bernus,
Bd Paul Janson (entre le carrefour de Fontaine-Joseph II et le carrefour Waterloo-Régence),
Rue de la Science,
Rue Tumelaire (entre la rue Vauban et le bd de Fontaine),
Rue Vauban.

Dans les rues ci-dessus, le 29 mars sera donc  la dernière date de collecte en porte-à-porte. Ensuite, les conteneurs enterrés seront à disposition. Il sera donc interdit de déposer du verre sur le trottoir sur toutes ces voiries.

A noter enfin qu'une séance d'information est prévue à l'Hôte de Ville, ce mercredi 13 mars, à 19h.