Charleroi
Photographie : Samantha Gades sur Unsplash

La santé à Charleroi

L a Ville de Charleroi s’implique pour favoriser la santé de ses habitants, en mettant en œuvre des actions définies dans sa note d’intention. Cette dernière vise à valoriser l’ensemble des actions menées par les services et les partenaires pour la prévention et la promotion de la santé tout au long de la vie.

Label Charleroi Ville Santé

Ce label, octroyé par l’Organisation Mondiale de la Santé, suppose une étroite collaboration entre le Collège, le conseil communal et le tissu associatif local afin d’améliorer la santé de tous les concitoyens carolos.

Les actions menées dans ce but portent sur les déterminants de la santé que sont les conditions de vie, l’emploi, l’éducation, les comportements sains et la qualité de l’environnement physique, social et culturel.

La Ville de Charleroi via son service santé réunit un ensemble d’acteurs locaux provenant de divers secteurs d’activité pour l’aider à coordonner ce label au plus près de l’intérêt de la population.

Ce comité de pilotage met en place des actions et des projets pour améliorer le bien-être et la santé des carolos tels que les conférences santé/bien-être, la carte « je suis là », les projets Alzheimer, etc.

Obtenir le Label Plat Net Santé

Un « Plat Net Santé » doit répondre à plusieurs critères d’une alimentation saine :

  • Plus de légumes (1÷3 du repas) que de viandes/​poissons/​féculents en respectant les saisons,
  • Peu de sel mais faire la part belle aux épices, herbes ou aromates
  • Utilisation d’une matière grasse d’origine végétale etcontrôlée en quantité, 
  • Présence de viandes/​poissons/​volailles ou garnitures protéinées (charcuteries) non travaillées, 
  • Aliments non frit,

ATTENTION : Ces plats labellisés ne pourront pas faire l’objet d’une augmentation de prix du fait de l’attribution du label. 

Un ou plusieurs de vos plats répondent à ces critères ?
Vous pouvez être candidat à l’attribution du label « Plat Net Santé »
Son accès est entièrement gratuit.

  1. Attirer un nouveau type de clientèle
  2. Répondre à un souhait de la population d’allier alimentation, plaisir ET santé
  3. Bénéficier gratuitementdes conseils d’un(e) diététicien(ne) pour adapter ou créer de nouveaux plats plus équilibrés
  4. Profiter d’une médiatisation gratuite par le Service Santé de la Ville de Charleroi
  5. Valoriser votre faculté d’adaptation pour répondre aux besoins de la clientèle.

Les conférences santé et bien-être

Une conférence Santé et Bien-être est organisée mensuellement un mardi soir (18H) et un jeudi midi (12H); celle-ci est donnée par un spécialiste en la matière.

L’accès y est gratuit et accessible à toutes et tous, les sujets étant traités à un niveau compréhensible. 

Réservation souhaitée et renseignements au 071/86 70 03 ou villesante@​charleroi.​be

Ce mardi 16 mars, dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes du 8 mars, Mme Vaneyck (psychologue clinicienne) a présenté une conférence sur la surcharge mentale (comment mieux la gérer).

Si vous souhaitez lui poser une question suite, n’hésitez pas à l’envoyer à villesante@​charleroi.​be et nous lui ferons parvenir.

Prochaine conférence le 20 avril 2021.

Le printemps est là et les promenades dans les parcs et les bois avec son chien et ses enfants vont bientôt commencer. Alors, comment se protéger contre des piqures d’insecte ou de tique ? Un homme (ou une femme) prévenu(e) en vaut 2 ! 

Venez donc suivre la vidéoconférence le 20 avril à 18H, sur Ces petites bêtes qui nous embêtent” (tiques, insectes…). Elle sera présentée par Mme ATIF Yasmina (asbl Espace environnement). Vous souhaitez participer, envoyez un mail à villesante@​charleroi.​be pour obtenir le lien de connexion


Femme et Surcharge mentale : Comment cela

Newsletter Santé


Vous souhaitez davantage d’informations sur la santé à Charleroi. N’hésitez pas de suivre l’actualité sur la page de nos partenaires.

Enregistrez-vous via : villesanté@charleroi.be

La gestion des nuisances sonores et la qualité de l’air autour des aéroports wallons

Nous partageons quelques informations liés à la gestion des nuisances sonores et la qualité de l’air autour de l’aeroport. 

Foire aux questions autour de cette thématique

Non

Les procédures de vols ont été établies pour du long terme. Ces procédures visent à concentrer les trajectoires des avions à basse altitude dans les zones 

de bruit, zones dans lesquelles des mesures sont adoptées pour les citoyens.

La perception au sol peut être influencée par : 

Premièrement le sens d’utilisation de la piste

Lorsque les vents changent de direction et viennent du Nord-Est, l’utilisation

de la piste en sens inverse est imposée pour des raisons de sécurité. Ce 

sens de piste est moins fréquent. Le trafic aérien peut alors être davantage 

perceptible à certains endroits moins fréquemment survolés. 

Pour visualiser les vidéos illustrant ce type de procédure, cliquez ici

https://​www​.sowaer​.be/​i​n​f​ormat…

Deuxièmement le type d’avion

Les gros porteurs sont plus visibles et plus bruyants que les moyens 

porteurs.

Troisièmement les trajectoires inhabituelles

Pour des raisons de sécurité, certains vols peuvent être contraints de 

s’écarter des trajectoires optimalisant l’impact sonore. 

Toutes les trajectoires sont systématiquement vérifiées par la SOWAER et 

tout écart par rapport aux standards est transmis à SKEYES, en charge du 

contrôle aérien en Belgique, afin d’en connaitre les justifications.

Pour de plus amples informations sur ces trajectoires inhabituelles, nous 

vous invitons à consulter le site de l’ACNAW : www​.acnaw​.be

Non

Le fait qu’une habitation soit située en dehors du Plan de Développement à Long Terme (PDLT) ne signifie ni que le bruit généré par le passage des avions n’est pas audible à cet endroit, ni que le survol d’avions y est interdit.

Pour visualiser les vidéos illustrant les procédures de vols en vigueur, cliquez ici : https://​www​.sowaer​.be/​i​n​f​ormat…

Oui

Les trajectoires des avions sont disponibles sur 

(https://​www​.sowaer​.be/​i​n​f​o​r​m​a​t​i​o​n​s​-​a​u​x​-​c​i​t​o​yens/)

Oui

Des niveaux sonores à ne pas dépasser sont fixés tant à l’intérieur du Plan de Développement à Long terme (PDLT) qu’à l’extérieur de celui-ci.

Un réseau de sonomètres fixes, situé principalement à l’intérieur des PDLT, permet de vérifier 24 heures sur 24 si les niveaux sonores sont respectés. 

En cas de non-respect des valeurs cibles, le Service Public de Wallonie (SPW) est l’autorité chargée de la perception des amendes dans le cadre de l’application de l’arrêté sanction

Non

L’aéroport de Charleroi est ouvert de 6h30 à 23h00. Certaines arrivées tardives après 23h00 sont toutefois autorisées pour autant qu’il s’agisse d’avions basés à Charleroi et que ces dépassements horaires ne soient pas imputables aux compagnies aériennes. Pour ces arrivées tardives, un quota maximum de bruit est en outre fixé par la législation

Non pour le PDLT. Oui pour le PEB. 

Deux plans de bruit sont définis autour des aéroports wallons et intègre les 

perspectives de développement des aéroports :

• Premièrement le Plan de Développement à Long Terme (PDLT)

Il fixe la limite maximale du développement des activités aéroportuaires et ce, 

dans un souci de protection du cadre de vie des citoyens.

Le PDLT est donc basé sur des hypothèses théoriques visant à une exploitation 

maximale de l’aéroport qui, dans les faits, pourrait n’être jamais atteinte. 

• Deuxièmement le plan d’exposition au bruit (PEB)

Il intègre l’activité réelle des aéroports ainsi que leurs perspectives d’évolution

à 10 ans. 

Il est révisé tous les 3 ans par le SPW. Cette révision peut aboutir à un élargissement des zones de bruit étant entendu qu’elles ne peuvent dépasser les zones du PDLT.

Oui

Des stations de mesures de la qualité de l’air sont installées autour des aéroports wallons. L’ISSeP est chargée de la collecte et l’analyse des données. 

Les résultats actuels concluent que les valeurs limites de la Directive européenne 2008/50/CE relative à la qualité de l’air sont respectées et que l’influence du trafic aérien sur les niveaux de concentration de polluants est négligeable par rapport aux apports des autres secteurs d’activités (trafic routier, chauffage domestique, …).