Charleroi

Accès à la santé

L a Ville de Charleroi s’implique pour favoriser la santé de ses habitants, en mettant en œuvre des actions définies dans sa note d’intention. Cette dernière vise à valoriser l’ensemble des actions menées par les services et les partenaires pour la prévention et la promotion de la santé tout au long de la vie.

Label Charleroi Ville Santé

Ce label, octroyé par l’Organisation Mondiale de la Santé, est basé sur une étroite collaboration entre le Collège, le Conseil communaux et le tissu associatif local afin d’améliorer la santé de toutes et tous les citoyen.ne.s carolos. Les actions menées portent sur les déterminants de la santé que sont les conditions de vie, l’emploi, l’éducation, les comportements sains et la qualité de l’environnement physique, social et culturel.
Ces actions se basent sur les principaux indicateurs de la santé à Charleroi dont vous pouvez retrouver la synthèse dans les documents à télécharger.

La Ville de Charleroi via son service santé réunit un ensemble d’acteurs locaux et actrices locales provenant de divers secteurs d’activité pour l’aider à coordonner ce label au plus près de l’intérêt de la population. Ce comité de pilotage met en place des actions et des projets pour améliorer le bien-être et la santé des Carolos tels que les conférences santé/bien-être, la carte « Je suis là », les projets Alzheimer, etc.

Chaque année un rapport d’activités est rédigé. Il peut être demandé via l’adresse villesante@​charleroi.​be

Les membres du Comité de Pilotage :

Actions de quartier du CPAS, Atelier Santé de Charleroi, Centre Local de Promotion de la Santé Charleroi-Thuin (CLPS-CT), CRIC, Educa Santé, Espace Environnement, FAGC, Fédération des Maisons Médicales, GHDC, Haute Ecole Louvain en Hainaut (HELHA), ISPPC, Mutualité Chrétienne, Mutualité Libérale, Mutualité Solidaris, MPA, Province du Hainaut, SISD Carolo, TIBI, l’Echevinat de la Santé et les services de la Ville de Charleroi — Services Égalité des Chances, Pôle Sport pour Tous, Santé, Tutelle sanitaire.


Les cartes Je suis là” et l’application Le bon plan”

Editées par le Service Santé, les cartes « Je suis là » localisent géographiquement la plupart des services d’aide médicale et sociale de première ligne sur le territoire de Charleroi. Chaque structure recensée présente ses services à la population à l’aide de symboles adaptés. Les cartes ont pour objectif d’améliorer la connaissance des services de proximité et de favoriser un travail en réseau.

Subventionnée par le Plan de Cohésion Sociale de Charleroi, ces cartes sont entièrement gratuites. Elles s’adressent, prioritairement, à un public peu alphabétisé à la recherche de structures d’aide, mais sert également aux professionnel.le.s de première ligne pour orienter leurs bénéficiaires.

Pour se la procurer : 071/86 70 03 ou villesante@​charleroi.​be

Depuis avril 2022, la carte « je suis là » s’offre une version numérique grâce à la collaboration avec l’asbl DUNE, dispositif intégré de réduction des risques à Bruxelles. Charleroi est ainsi la première ville Wallonne à bénéficier de l’application mobile « Le Bon Plan ».

Comme le voulait déjà la version papier, cette application mobile souhaite améliorer l’accès des citoyen.ne.s carolo aux points d’assistance médicale et sociale de 1ère ligne.

Télécharger l’application ci dessous via QR code

QR codes

Les conférences santé et bien-être

Une fois par mois, le Service Santé organise une conférence sur une thématique concrète touchant à la santé des citoyen.ne.s carolo : le sucre, la santé des yeux, la surcharge mentale… autant de sujets abordés qui vous concernent directement. Les conférences sont gratuites, sur simple inscription, au 071/86 70 03 ou villesante@​charleroi.​be

A partir de 2023, les conférences mensuelles seront remplacées par des tables rondes thématiques.

Pour plus de renseignements et/​ou recevoir les documents relatifs aux conférences : villesante@​charleroi.​be

La Newsletter du Service

Tous les 2 mois, le service santé propose une lettre d’information reprenant les actualités santé sur Charleroi et alentour en matière d’initiatives, de mise en lumière d’un acteur de terrain, l’agenda du service santé et des acteurs de terrain carolos et des suggestions de lecture ou de sites internet.

Salon Santé et social : Et si on la jouait collectif ?”

*

La gestion des nuisances sonores et la qualité de l’air autour des aéroports wallons

Nous partageons quelques informations liés à la gestion des nuisances sonores et la qualité de l’air autour de l’aeroport. 

Foire aux questions autour de cette thématique

Non

Les procédures de vols ont été établies pour du long terme. Ces procédures visent à concentrer les trajectoires des avions à basse altitude dans les zones 

de bruit, zones dans lesquelles des mesures sont adoptées pour les citoyens.

La perception au sol peut être influencée par : 

Premièrement le sens d’utilisation de la piste

Lorsque les vents changent de direction et viennent du Nord-Est, l’utilisation

de la piste en sens inverse est imposée pour des raisons de sécurité. Ce 

sens de piste est moins fréquent. Le trafic aérien peut alors être davantage 

perceptible à certains endroits moins fréquemment survolés. 

Pour visualiser les vidéos illustrant ce type de procédure, cliquez ici

https://​www​.sowaer​.be/​i​n​f​ormat…

Deuxièmement le type d’avion

Les gros porteurs sont plus visibles et plus bruyants que les moyens 

porteurs.

Troisièmement les trajectoires inhabituelles

Pour des raisons de sécurité, certains vols peuvent être contraints de 

s’écarter des trajectoires optimalisant l’impact sonore. 

Toutes les trajectoires sont systématiquement vérifiées par la SOWAER et 

tout écart par rapport aux standards est transmis à SKEYES, en charge du 

contrôle aérien en Belgique, afin d’en connaitre les justifications.

Pour de plus amples informations sur ces trajectoires inhabituelles, nous 

vous invitons à consulter le site de l’ACNAW : www​.acnaw​.be

Non

Le fait qu’une habitation soit située en dehors du Plan de Développement à Long Terme (PDLT) ne signifie ni que le bruit généré par le passage des avions n’est pas audible à cet endroit, ni que le survol d’avions y est interdit.

Pour visualiser les vidéos illustrant les procédures de vols en vigueur, cliquez ici : https://​www​.sowaer​.be/​i​n​f​ormat…

Oui

Les trajectoires des avions sont disponibles sur 

(https://​www​.sowaer​.be/​i​n​f​o​r​m​a​t​i​o​n​s​-​a​u​x​-​c​i​t​o​yens/)

Oui

Des niveaux sonores à ne pas dépasser sont fixés tant à l’intérieur du Plan de Développement à Long terme (PDLT) qu’à l’extérieur de celui-ci.

Un réseau de sonomètres fixes, situé principalement à l’intérieur des PDLT, permet de vérifier 24 heures sur 24 si les niveaux sonores sont respectés. 

En cas de non-respect des valeurs cibles, le Service Public de Wallonie (SPW) est l’autorité chargée de la perception des amendes dans le cadre de l’application de l’arrêté sanction

Non

L’aéroport de Charleroi est ouvert de 6h30 à 23h00. Certaines arrivées tardives après 23h00 sont toutefois autorisées pour autant qu’il s’agisse d’avions basés à Charleroi et que ces dépassements horaires ne soient pas imputables aux compagnies aériennes. Pour ces arrivées tardives, un quota maximum de bruit est en outre fixé par la législation

Non pour le PDLT. Oui pour le PEB. 

Deux plans de bruit sont définis autour des aéroports wallons et intègre les 

perspectives de développement des aéroports :

• Premièrement le Plan de Développement à Long Terme (PDLT)

Il fixe la limite maximale du développement des activités aéroportuaires et ce, 

dans un souci de protection du cadre de vie des citoyens.

Le PDLT est donc basé sur des hypothèses théoriques visant à une exploitation 

maximale de l’aéroport qui, dans les faits, pourrait n’être jamais atteinte. 

• Deuxièmement le plan d’exposition au bruit (PEB)

Il intègre l’activité réelle des aéroports ainsi que leurs perspectives d’évolution

à 10 ans. 

Il est révisé tous les 3 ans par le SPW. Cette révision peut aboutir à un élargissement des zones de bruit étant entendu qu’elles ne peuvent dépasser les zones du PDLT.

Oui

Des stations de mesures de la qualité de l’air sont installées autour des aéroports wallons. L’ISSeP est chargée de la collecte et l’analyse des données. 

Les résultats actuels concluent que les valeurs limites de la Directive européenne 2008/50/CE relative à la qualité de l’air sont respectées et que l’influence du trafic aérien sur les niveaux de concentration de polluants est négligeable par rapport aux apports des autres secteurs d’activités (trafic routier, chauffage domestique, …).