Charleroi
Photographie : Maxwell Ridgeway sur Unsplash

Travaux de mise en conformité de la salle de sport du Roctiau

Travaux
Date de début
25/11/2022
Date de fin
30/11/2022
Description

Le collège de ce mardi 22 novembre 2022 a décidé d’octroyer le marché de réfection de la salle de sport de l’école du Roctiau, au 4/6 rue des Cartiers, à Montignies-sur-Sambre, à la société Davister SPRL., pour un montant de 371.501,40 € TVAC.

Ce dossier n’est pas neuf, puisque ce marché avait déjà été attribué précédemment, mais la faillite de l’entreprise qui l’avait remporté, avait nécessité que la procédure reprenne à zéro.

Cela dit, il s’agit là d’une concrétisation de la politique de gestion des bâtiments publics de cette mandature, qui consiste à les faire vivre en dehors de leur fonction première en les ouvrants à des initiatives citoyennes. Dans le cas qui nous occupe, ce lieu sera dédié à la jeunesse du quartier et au sport. 

Coup d’envoi des travaux rue du Masy à Jumet

Travaux
Date de début
25/11/2022
Date de fin
30/12/2022
Description

L’imposant chantier de rénovation de la rue du Masy à Jumet commencera dans quelques jours. Les travaux de façade à façade débuteront par le coté situé au carrefour avec la rue des Hayettes et se poursuivront en direction du carrefour avec la rue du Rosaire. Des déviations seront mises en place.

Les travaux de réfection démarreront dans quelques jours pour un délai prévu de 240 jours ouvrables. Ce chantier permettra de placer l’égouttage dans la rue, de poser un nouveau revêtement sur la voirie (5.600 m²), de créer de nouveaux trottoirs (3.500 m²) et filets d’eau, d’installer 38 nouveaux avaloirs ainsi que de mettre en place plusieurs dispositifs de sécurité.

La rue du Masy permet de rejoindre la rue Docteur Pircard et la rue du Rosaire dont les chantiers de rénovation sont également en cours d’étude et de programmation.

Ce chantier est co-financé par la Wallonie dans le cadre du FRIC (Fonds Régional d’Investissement des Communes).

Durant toute la durée du chantier, le stationnement sera interdit durant les heures de travail.

Le chantier s’effectuera en plusieurs phases suivant cet ordre : phase 1, entre carrefour de la rue des Hayettes et de la rue du Masy ; phase 2, entre la rue des Hayettes et la rue Docteur Pircard ; phase 3, sentier Rue du Masy ; phase 4, entre la rue des Hayettes et la rue du Rosaire.

Un itinéraire de déviations sera mis en place dans les deux sens. Durant les deux premières phases des travaux les usagers de la route seront déviés via la rue du Rosaire, la N582, la rue Léopold, la rue de la Limite, la rue de l’Abbaye et la rue Docteur Pircard.

En vue d’informer au mieux les riverains, les commerçants et les professions libérales, une réunion d’information s’est tenue le mercredi 10 novembre 2022. 

Augmentation des coûts de collecte et de traitement : Tibi adapte le prix de ses sacs au 1er janvier

Service
Date de début
23/11/2022
Date de fin
31/01/2023
Description

Le prix et le volume des sacs blancs seront adaptés par Tibi en 2023 vu l’augmentation de ses coûts de collecte et de traitement. Des nouvelles solutions de tri permettront d’en limiter l’impact. La situation d’inflation actuelle impacte également Tibi dont les activités de collecte et de traitement de déchets nécessitent du personnel et de l’énergie. Les efforts réalisés par l’ensemble des équipes pour limiter les coûts, ainsi que la meilleure valorisation de la vente de l’électricité produite par la valorisation énergétique des déchets, permettent cependant de limiter les répercussions de cette situation au niveau des communes, et, en définitive, de leurs citoyens. « Grâce à tous les efforts entrepris, il résulte de cette situation d’inflation inédite une augmentation limitée, mais malheureusement incompressible, du coût de nos activités. Et nous n’avons d’autre choix que de la répercuter parce que nous fonctionnons chaque année à prix coûtant et sans réserve disponible. » indique Philippe Teller, le Directeur général de Tibi. 

Le prix et le volume des sacs blancs seront par conséquent adaptés dès 2023 : le grand sac blanc passera à 1,25 Euros pour une volume de 50 litres et le petit sac blanc à 0,80 Euros pour un volume de 30 litres. Le résultat de ces adaptations dépendra bien entendu pour chaque ménage de sa production de déchets. Pour un ménage qui trie ses déchets et utilise un grand sac blanc toutes les 2 semaines, cela correspond à 6,5 Euros par an. En tenant compte du coût total pour les déchets (incluant la taxe déchets et les sacs blancs déjà achetés), il s’agit d’une augmentation de l’ordre de 3%.

Un changement important interviendra également à partir du 1er janvier 2023 : tous les citoyens des communes collectées en sacs bénéficieront d’une collecte sélective en sac vert biodégradable une fois par semaine pour les déchets organiques (principalement pour les déchets de cuisine, mais également les fleurs fanées, la litière biodégradable,..). Cette collecte est d’ailleurs déjà en test au niveau de Fleurus et de Châtelet depuis le début de l’année. Le sac vert sera proposé au prix de 0,35 Euros pour un volume de 20 litres. L’objectif de ce volume réduit est de permettre aux ménages de se défaire de leurs déchets organiques une fois par semaine, sans devoir attendre qu’un plus grand sac se remplisse. Dans les 9 communes qui bénéficient d’une collecte en conteneurs à puce, les déchets organiques sont déjà collectés à l’aide d’un conteneur vert. « Dès janvier, les citoyens des 14 communes associées de Tibi pourront par conséquent trier à la source les déchets organiques qu’ils produisent grâce à leur conteneur à puce vert ou au sac vert biodégradable, ce qui est une bonne chose pour l’environnement et les générations futures. » se réjouit Léon Casaert, le Président de Tibi. Les déchets organiques collectés pourront bien entendu être valorisés et permettront de produire de l’électricité « verte », ainsi qu’un compost de qualité. 

Les citoyens disposent aussi depuis le 1er juillet 2021 d’une collecte sélective toutes les 2 semaines à l’aide du Nouveau sac bleu pour le PMC. De ce fait, tous les emballages en plastique sont désormais acceptés dans le sac bleu. « Le nouveau sac bleu accepte beaucoup plus d’emballages en plastique qu’auparavant : non seulement les bouteilles et les flacons, mais également les pots, les raviers, les barquettes, les films et les sacs, ce que certains citoyens n’ont peut-être pas encore totalement intégré dans le tri de leurs déchets au quotidien, selon les premiers résultats », précise Françoise Lardenoey, Chef de service Communication et Prévention des déchets de Tibi.

En effet, une analyse du contenu des sacs blancs et des conteneurs gris a été réalisée par Tibi pour en connaître la composition. Cette analyse montre que l’on retrouve moins de papiers-cartons, de verre et de PMC « historique » dans les déchets résiduels qu’il y a 10 ans, ce qui est très positif. Par contre, il reste encore beaucoup d’emballages en plastique et de déchets organiques parmi les déchets résiduels, que ce soit dans les sacs blancs ou même dans les conteneurs gris, alors que ces déchets pourraient se retrouver dans le nouveau sac bleu ou dans le sac vert / le conteneur vert s’ils étaient triés à la source.

Les résultats de cette analyse ont donc permis à Tibi d’identifier des pistes d’amélioration pour ces prochaines années. L’intercommunale s’apprête d’ailleurs à lancer une grande campagne de communication pour mieux faire connaître les nouvelles solutions de tri qui existent et pour insister sur la prévention. Le calendrier des collectes 2023 actuellement en cours de distribution constitue la première étape de cette communication. Il contient de nombreuses informations utiles pour bien trier ses déchets, et surtout pour en produire moins car, plus que jamais, le meilleur déchet, c’est celui que l’on ne produit pas.

Déplacement du marché dominical

Travaux
Date de début
18/11/2022
Date de fin
30/06/2023
Description

La nouvelle phase des travaux de la Ville Haute impacte le Boulevard Janson, il est donc nécessaire de déplacer le marché hebdomadaire installé habituellement sur cet axe.

En conséquence, voici les changements prévus dès ce dimanche 20 novembre :

- Les marchands de plantes « saisonniers » seront déplacés au Boulevard Joseph II 

- Les marchands de fleurs coupées ou « annuels » seront déplacés dans les rues transversales du marché rue du Gouvernement, rue Tumelaire, rue du Laboratoire.

- Les autres marchands seront également déplacés dans les rues transversales.

- Le marchand de poulets sera, pour des raisons de sécurité, installé sur le Boulevard Defontaine.

Des panneaux de signalisation « interdiction de stationner le dimanche » seront installés au Boulevard Joseph II (côté droit en montant).

Concernant le Boulevard Janson, ces mêmes panneaux seront recouverts provisoirement et le stationnement sera à nouveau autorisé sur celui-ci.

Ces nouvelles dispositions sont effectives jusqu’en juin 2023.

Monoxyde de carbone (CO) : des gestes simples qui sauvent des vies

Sécurité
Date de début
10/11/2022
Date de fin
31/03/2023
Description

Rebaptisé « le tueur silencieux », le CO fait des victimes chaque hiver. Voici donc quelques conseils utiles.

Les causes

La chaudière et les chauffe-eau à gaz installés dans la salle de bain représentent la principale source d’accidents. A noter que les groupes électrogènes utilisés à l’intérieur d’un bâtiment deviennent aussi une cause importante d’intoxication au CO. 

Tous les appareils à combustion (gaz, bois, charbon, essence, fuel, granulés, éthanol, etc.) ont besoin de beaucoup d’oxygène pour brûler correctement. Si le taux d’oxygène décroit trop dans la pièce, la mauvaise combustion engendre un gaz toxique : le monoxyde de carbone.

Les symptômes

Le CO est difficile à détecter puisqu’il est invisible, inodore, insipide et non-irritant. 

Certains symptômes donnent l’alerte, surtout s’ils sont partagés par plusieurs personnes ou s’ils disparaissent hors du lieu de combustion : maux de tête, nausées, vertiges, fatigue, vomissements, évanouissement. 

Certains signes dans la maison peuvent aussi signaler le danger : — La présence de suie sur les murs près d’un chauffe-eau ; — Des flammes jaunes plutôt que bleues ; — Un taux d’humidité anormalement élevé.

Les bons réflexes en cas d’intoxication au CO 

- Eteindre l’appareil ;

- Aérer la pièce immédiatement (portes et les fenêtres extérieures) ; — Si une victime est inconsciente : la sortir de la pièce et la coucher sur le côté (pour éviter qu’elle ne s’étouffe dans ses vomissements) ; — Appeler le 112 en précisant qu’il s’agit d’une intoxication au CO ; — Faire vérifier l’installation par un professionnel avant de la remettre en service.

Les habitudes qui sauvent

- Faire entretenir les appareils de combustion chaque année par un homme de métier : les chaudières et les poêles, mais aussi les systèmes de production d’eau chaude et les cheminées ;

- Aérer au moins 10 minutes chaque jour ;

- Vérifier que la salle de bain possède une « ventilation basse » (p.ex. une grille dans le bas de la porte) et une « ventilation haute » (p.ex. une cheminée d’évacuation du chauffe-eau) ;

- Ne jamais boucher les entrées ou sorties d’air et maintenir le système de ventilation en bon état ;

- Respecter les consignes d’utilisation des appareils à combustion et ne pas faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu ;

- Placer les groupes électrogènes hors du bâtiment ;

- Ne jamais se chauffer avec des appareils qui ne sont pas prévus pour cet usage (cuisinière, barbecue, brasero, etc.) ;

- Eviter les appareils mobiles (non reliés à une cheminée) ou ne pas les allumer plus d’une heure d’affilée ;

- Installer des détecteurs de CO conformes aux normes européenne (CE) et recommandées (NBN EN 50291 et NBN EN 50292) dans les pièces équipées d’un appareil à combustion avec flamme.

Avis d’enquête publique sur les 3èmes Plans de gestion des Districts Hydrographiques Wallons

Service
Date de début
22/11/2022
Date de fin
02/05/2023

En ces mois sombres, prémunissez-vous contre le cambriolage

Sécurité
Date de début
04/11/2022
Date de fin
28/02/2023
Description

Vous sortez moins qu’avant, vous êtes régulièrement en télétravail et vous vous dites que vous courez moins de risque d’être victime d’un cambriolage. Sachez que les cambrioleurs peuvent entrer, voler et fuir en 5 minutes. Pas besoin donc de longue période d’absence : il suffit d’aller faire une course ou de conduire ses enfants à l’école ou à une activité.

Les cambriolages augmentant lors des mois sombres, il parait utile de se demander ce que l’on peut faire pour les prévenir.

De bonnes habitudes

  • Comme toujours, fermez les portes et les fenêtres à clé même lors d’une courte absence ou encore ne laissez pas d’objets attrayants tels qu’ordinateur portable, smartphone, visibles depuis les fenêtres donnant sur la rue.
  • Donnez l’impression que votre habitation est occupée en mettant des lampes sur minuterie aléatoire ou en laissant une radio allumée.
  • Le premier étage est de plus en plus visé. Pensez donc à le sécuriser car les cambrioleurs peuvent utiliser tout ce qu’ils ont à leur portée : gouttière, meubles de jardin, échelle, échafaudage, etc.

Encore quelques conseils

  • Installez un éclairage équipé d’un système de détection de mouvements autour de votre habitation.
  • Ne laissez pas de mot concernant votre absence sur votre porte.
  • Faites une demande de surveillance gratuite de votre habitation pendant vos vacances ou lors d’un séjour prolongé à l’hôpital. Pour ce faire, vous pouvez vous adresser à votre police locale ou directement en ligne via « www​.police​.be ».
  • Vérifiez si votre habitation est visible de la rue et taillez les éventuels arbres ou plantes qui gênent la visibilité.
  • Ne laissez pas traîner d’outils ou d’échelles qui pourraient faciliter le travail des cambrioleurs. Fermez à clé votre abri de jardin.
  • Ne mettez pas sur votre trottoir les emballages d’objets prisés par les cambrioleurs : téléviseur, ordinateur, etc.
  • Déposez vos objets de valeur (argent et bijoux) dans un coffre à la banque.
  • Enregistrez les numéros de série, notez les caractéristiques de vos objets de valeur et photographiez vos bijoux.
  • Sollicitez une personne de confiance qui viendra donner vie à votre habitation, par exemple pour relever le courrier, ouvrir/​fermer les volets, tondre la pelouse, etc.
  • Jetez également un œil sur les habitations des voisins et signalez sur-le-champ tout agissement suspect aux services de police, au numéro 101 ou auprès de votre zone de police locale. Notez aussi le numéro de plaque et la marque d’un véhicule dont le(s) occupants(s) ont un comportement qui vous semble suspect, puis communiquez ces informations à la police.

Vous ne savez pas par où commencer ? Faites appel aux conseillers en prévention vol de la Ville de Charleroi :

Service Prévention des Délits — T : 071/86 15 47 — M : spd@​charleroi.​be

MOBILESEM — Organisation de vos déplacements !

Service
Description

Créée en octobre 2011, l’asbl MOBILESEM est le résultat d’une succession d’actions face aux constats des besoins criants de mobilité des citoyens de l’Entre-Sambre-Et-Meuse. En effet, l’Entre-Sambre-Et-Meuse est une région très rurale où les transports en commun ne répondent pas aux besoins de mobilité de ses citoyens. C’est ainsi que MOBILESEM est née. Son premier projet a débuté en octobre 2012 avec le service permis théorique et pratique.

En ce moment, l’asbl MOBILESEM est une plateforme de coordination à taille humaine qui s’adapte aux besoins des habitants, divers services et treize communes qui s’adressent à elle pour trouver des solutions aux problèmes de mobilité qu’ils rencontrent quotidiennement.

Plus d’infos ? Cliquez ici

Besoin du Médiateur communal ?

Service
Date de début
24/10/2022
Date de fin
31/03/2023
Description

Le Médiateur communal, Jean-Luc Labbé, accueille les plaintes et demandes des usagers visant tous les services communaux de la Ville de Charleroi, sa Régie communale autonome (RCA) son CPAS et sa Zone de Police locale. Le recours au Médiateur communal est gratuit. 

Tél gratuit.0800.10.203 (du lundi au vendredi de 8 à 17h30 sans interruption)

e‑mail : mediateur@​charleroi.​be

site web : https://​www​.charleroi​.be/​v​i​e​-​c​o​m​m​u​n​a​l​e​/​m​e​d​i​a​t​e​u​r​-​c​o​m​munal

Adresse :Centre Hélios,2ème étageRue de Montigny, 1016000 Charleroi 

NB : les visites au Médiateur doivent impérativement être précédées d’une prise de rendez-vous.