Charleroi
Photographie : Maxwell Ridgeway sur Unsplash

Navette gratuite le jour de votre vaccination

Mobilité
Date de début
23/03/2021
Date de fin
29/03/2021
Description

Votre confirmation de rendez-vous de vaccination est votre titre de transport.

La navette vers le centre de vaccination roulera cette semaine les mercredi/​jeudi/​vendredi dès 9h30 (premier départ station Charleroi-Ouest ) jusque 16h48 ( dernier départ centre de vaccination ) ainsi que le samedi de 7h30 à 20h18. La fréquence de la navette est de toutes les 30 minutes. 

A partir du 29 mars, l’horaire est élargi de 6h30 à 21h18 du lundi au samedi . Fréquence également de 30 minutes.

Information via ce lien

Vaccination : attention aux fausses invitations à se présenter dans les centres

Covid-19
Description

La vaccination contre la Covid-19 est entièrement gratuite !

Elle est prise en charge par les autorités publiques. La personne vaccinée ne doit donc rien débourser. 

Néanmoins, les cybercriminels surfent sur le moindre fait d’actualité pour tenter de prendre l’internaute au piège.

Il fallait s’y attendre : des messages frauduleux concernant une convocation à la vaccination, avec invitation au paiement, circulent actuellement et envahissent la toile.

Voici les bons conseils de la Direction Prévention et Sécurité pour rester attentif si vous recevez pareil message.

Comment reconnaître une fausse invitation ?

• L’invitation est-elle inattendue ? Vous avez déjà été vacciné ou vous pensez que votre tour n’est vraiment pas pour tout de suite ? Faites preuve d’esprit critique et analysez l’invitation de plus près.

• Toute invitation personnelle vous sera toujours envoyée par courrier papier. Cependant, lorsque vos données sont connues, vous recevrez aussi une invitation par SMS ou par e‑mail.

Si vous recevez une communication uniquement par e‑mail ou par SMS, n’y répondez simplement pas.

• Toutes les invitations envoyées par e‑mail proviennent uniquement de l’adresse électronique « noreply@​doclr.​be ».

Vérifiez donc systématiquement que l’adresse de l’expéditeur ne soit pas falsifiée, quand vous recevez un e‑mail.

• L’invitation est adressée à votre nom. Si vous recevez un message qui ne vous est pas adressé personnellement, ignorez-le.

• Vous êtes invité par les autorités wallonnes, uniquement. 

Il est impossible que vous soyez contacté par votre commune ou l’une des sociétés de production du vaccin.

Que faire si vous recevez un message suspect ?

• Transférez immédiatement tout message suspect à « suspect@​safeonweb.​be ». N’hésitez pas à envoyer également les captures d’écran d’un faux message à cette même adresse.

• Ne cliquez pas sur le lien contenu dans un message de ce type et n’ouvrez jamais les annexes, le cas échéant.

• Ne complétez aucune donnée.

• Effacez le message.

Vous avez malgré tout complété des données ?

• Si vous avez communiqué vos coordonnées bancaires, faites bloquer de suite votre carte par Card Stop au 070/344 344 (24h/​24 et 7j/​7) et prévenez immédiatement votre banque. 

• Si vous avez communiqué un mot de passe, modifiez-le sans délai.

• Déposez plainte à la police.

Vous avez besoin de plus d’informations au sujet de la vaccination ?

• Numéro vert d’ « informations coronavirus » de l’AVIQ : 0800/14 689.

• Pour la Wallonie, ce site contient les informations correctes sur votre invitation à vous faire vacciner : « https://​www​.jemevaccine​.be ».

• La foire aux questions de la vaccination : « https://covid.aviq.be/fr/faq‑v… ».

Sous l’œil de la caméra : un focus sur la « loi caméras »

Sécurité
Description

Les citoyens, les entreprises et les autorités sont tenus de déclarer leurs caméras de surveillance. En déclarant votre caméra, vous aidez la police à intervenir rapidement et de manière adéquate en cas de problème. 

Néanmoins, il est tout aussi important de respecter les règles de vie privée et de protection des données : c’est ici qu’intervient la « loi caméras ». 

Voici donc un petit rappel du cadre légal, par la Direction Prévention et Sécurité.

Pourquoi faut-il effectuer une déclaration ?

Il s’agit d’une obligation légale. Il convient aussi de valider l’opération chaque année.

Déclarer ses caméras de surveillance peut contribuer à prévenir, constater et détecter les infractions contre des personnes ou des biens. 

Quelles caméras sont concernées ? 

Les caméras de surveillance qui permettent d’observer et de surveiller divers lieux :

• Les particuliers déclarent les caméras qu’ils placent à l’entrée de leur maison ou dans leur jardin pour surveiller leur propriété. 

Il n’y a aucun avis à obtenir de la part de l’autorité communale mais filmer la voie publique ou les propriétés voisines est interdit (en rue, limitez la portée de votre caméra au seuil de votre porte d’entrée ou de garage). 

NB : une caméra de surveillance placée à l’intérieur d’une habitation privée à des fins personnelles ne doit pas être déclarée.

• Pour les indépendants, il s’agit des caméras installées pour protéger vitrines, rayons et bâtiments contre le vol et les dégradations. 

• Pour les communes, il s’agit des caméras placées autour des bâtiments publics ou sur la voie publique.

Quand doit-on déclarer ses caméras ?

Dès que possible. Dans tous les cas, vous devez déclarer votre caméra, en ligne, sur « www​.declarationcamera​.be », au plus tard la veille de sa mise en service. 

NB : les déclarations se font uniquement en ligne. Pour rappel, pensez également à valider votre déclaration annuellement.

Qui déclare les caméras de surveillance ?

La déclaration doit être introduite par le responsable du traitement des données. Il s’agit de la personne qui a décidé d’installer les caméras et qui en détermine les objectifs.

Est-il sûr de déclarer les caméras en ligne ?

Absolument. Pour déclarer une caméra, vous devez passer par une identification en plusieurs étapes semblable à celle de « tax-on-web ». En outre, déclarer une caméra de surveillance est gratuit.

Qu’en est-il du respect de la vie privée ?

Toute personne qui place des caméras de surveillance doit non seulement les déclarer, mais aussi les signaler clairement à l’aide d’un pictogramme bien visible sur lequel figurent les mentions légales (voir premier lien du paragraphe suivant).

Et en pratique ?

• Lien vers le fichier qui résume les obligations légales, en trois gestes simples : 

https://​www​.besafe​.be/​s​i​t​e​s​/​d​e​f​a​u​l​t​/​f​i​l​e​s​/2020 – 09/brochure_camera_fr_web.pdf

• Lien vers les différentes étapes pour compléter le formulaire de déclaration :

https://​www​.besafe​.be/​f​r​/​theme…

• Lien vers la version coordonnée de la « loi caméras » du 27 mars 2007 :

https://​www​.besafe​.be/​s​i​t​e​s​/​d​e​f​a​u​l​t​/​f​i​l​e​s​/2018 – 09/loi_cameras-_version_coordonnee-08 – 2018.pdf

Vous avez besoin d’aide ? Vous avez besoin de plus d’informations ?

Des services ministériels compétents se tiennent à votre disposition, comme suit :

• Si vous avez une question sur l’application de la « loi caméras », vous pouvez envoyer un mail à l’adresse « loicameras@​ibz.​fgov.​be ».

• Si vous avez une question sur le système de déclaration, vous pouvez contacter le helpdesk « caméra » du Service Public Fédéral Intérieur, du lundi au vendredi, entre 9 et 17 h, par téléphone, au numéro 02/739 42 80, ou par email, à l’adresse « helpdeskcamera@​eranova.​fgov.​be ».

Comment protéger votre smartphone et que faire en cas de vol ?

Sécurité
Description

Comment protéger votre smartphone et que faire en cas de vol ?

Outil quotidien presque incontournable, le smartphone est actuellement devenu le mode de contact privilégié avec les membres de la famille, les amis, les collègues de travail mais aussi l’interface des opérations bancaires, du traitement des mails, ou encore de la consommation de médias. 

La perte ou le vol de votre smartphone peut avoir des conséquences fâcheuses puisqu’il contient de nombreuses informations. Outre l’inaccessibilité à toutes vos données, vous risquez que son nouveau détenteur puisse sans difficulté les consulter et les exploiter à des fins frauduleuses.

Pour vous éviter des déconvenues, la Direction Prévention et Sécurité vous informe et vous conseille, via son Service Prévention des Délits. 

Comment bien configurer un smartphone ?

  • Activez le verrouillage automatique de votre smartphone de manière à ce qu’il ne soit plus accessible après quelques secondes. Pour y accéder, utilisez un code chiffré de minimum 6 caractères ;
  • Activez l’identification avec empreinte digitale, si cette option est disponible ;
  • Evitez de mettre en mémoire vos identifiants et mots de passe et ne stockez jamais de mémos contenant des informations en rapport avec vos moyens de paiement, tels que numéros de carte ou encore code PIN ;
  • Soyez attentif aux autorisations que vous accordez aux applications installées et désactivez la géolocalisation lorsque cette fonction n’est pas indispensable (réseaux sociaux, messageries, jeux, etc.) ;
  • Limitez le stockage de vos données dans le téléphone et assurez-vous que leur sauvegarde automatique soit bien activée. Cela vous permettra de les retrouver dans un service en nuage, en cas de vol ou de perte, mais aussi de ne pas les laisser indéfiniment dans la mémoire du téléphone.

Le code IMEI : à quoi correspond-il et comment le trouver ?

L’IMEI est un numéro d’identification unique qui est associé à votre téléphone. Il permet à votre opérateur de l’identifier sur son réseau et est composé d’une quinzaine de chiffres.

Vous trouverez ce numéro sous la batterie. Mais, la plupart des téléphones ne permettant plus l’accès à cette batterie, vous pouvez visualiser l’IMEI dans les réglages (rubriques « Général », « Informations », « A propos », « Système », etc., selon la marque). Vous pouvez également le découvrir en composant le code « *#06# » sur le clavier des appels. Enfin, ce code est mentionné sur la boite d’origine de votre appareil. Il importe de noter ce numéro IMEI. En effet, votre opérateur peut l’ajouter à sa liste de téléphones à bloquer, en cas de perte ou de vol, sur tous les réseaux téléphoniques nationaux.

Pour se préserver en cas de perte ou de vol

Conservez les informations techniques de votre téléphone comme le numéro IMEI ou le numéro de votre carte SIM. Ces informations permettront à votre opérateur de bloquer votre numéro ainsi que votre appareil et seront reprises sur le PV de dépôt de plainte.

Vous pouvez aussi activer le cryptage des données dans les réglages de votre appareil.

Certains systèmes d’exploitation prévoient des options pour localiser, verrouiller, effacer des données, faire sonner, ou encore afficher un message à l’écran, à distance, au moyen d’un ordinateur et en vous connectant à l’adresse mail associée à votre appareil. Les fonctionnalités décrites ci-dessus et non disponibles à l’origine dans le système d’exploitation, peuvent être obtenues grâce à des logiciels tiers, à télécharger sur le magasin officiel des applications, exclusivement (afin d’éviter tout logiciel corrompu).

Que faire si vous êtes victime malgré tout ? 

  • Ne perdez pas de temps : agissez dans les 24 heures et avant que la batterie ne soit entièrement déchargée ;
  • Activez immédiatement à distance les fonctionnalités de localisation, d’antivol, de verrouillage, etc., de votre appareil ;
  • Si la localisation est réussie, ne partez pas à la poursuite de l’éventuel voleur ;
  • Portez plainte auprès des services de police locale. Communiquez les données de localisation, les éventuelles applications de traçage installées, le code IMEI et le numéro carte SIM, ainsi que vos identifiants, s’ils vous sont demandés ;
  • Prévenez votre opérateur afin de bloquer votre ligne téléphonique ainsi que l’appareil. Une copie du procès-verbal acté par la police est nécessaire ;
  • S’il vous est impossible de récupérer ou de localiser le smartphone, effacez, si possible, à distance, les données et modifiez aussitôt tous les mots de passe que vous auriez pu utiliser.

Etre indemnisé en cas de perte ou de vol ?

Suivant votre police d’assurance et les circonstances de la perte ou vol de votre appareil, vous pouvez obtenir une indemnisation, voire un remboursement de celui-ci. 

Quelques informations utiles à garder à l’esprit :

  • Dans certaines situations, la couverture vol de votre assurance auto est susceptible d’intervenir en cas d’oubli de votre appareil mobile dans le véhicule. En effet, certaines assurances omnium couvrent le vol si les auteurs ont dérobé l’appareil dans votre voiture ;
  • L’assurance peut également, suivant le contrat, intervenir si le vol a été commis dans un immeuble autre que votre habitation ou à l’extérieur dans le cas d’un vol avec violence ou menace ;
  • L’assurance familiale n’offre généralement aucune couverture dans ce cas de figure ;
  • Enfin, sachez que l’assureur tient compte de l’ancienneté de l’appareil et que la perte de valeur de l’appareil est donc prise en compte dans le dédommagement.

Sources : Olivier BOGAERT Commissaire de Police — Police Fédérale — DJSOC Chroniqueur « Surfons tranquille » sur Classic 21 Sébastien Dormaels

Master en criminologie

© SecuNews https://​www​.secunews​.be

Le CPAS lance son 3ème appel à micro-projets

Société
Description

Le Conseil de l’Action Sociale du CPAS, réuni ce lundi 8 février 2021 sous la présidence de Philippe Van Cauwenberghe a acté le lancement de l’appel à micro-projets avec un montant maximum 4000 € par projet. C’est la troisième année consécutive que le CPAS de Charleroi propose un appel à micro-projets en complément de son soutien traditionnel à l’associatif carolorégien 

Le président, Philippe Van Cauwenberghe : « Je tenais particulièrement à soutenir ces petites structures ou associations qui ne reçoivent pas habituellement de subside de la Ville ou du CPAS et que j’ai pu rencontrer lors des Etats généraux de l’Action Sociale et sur le terrain. La crise sanitaire que nous vivons me conforte un peu plus chaque jour de l’importance de ces associations dans l’aide aux personnes les plus précarisées. Pour moi, le CPAS doit être solidaire de ces personnes qui réalisent un travail intense au plus proche des personnes fragilisées. C’est pourquoi j’ai souhaité que l’on lance très vite en 2021 cet appel à micro-projets »

Chaque micro-projet peut prétendre à un soutien allant jusque 4000 euros. Pour 2021, la thématique porte sur l’aide matérielle aux personnes les plus précarisées. Les actions particulièrement visées doivent s’adresser aux personnes très fragilisées qui ont besoin d’un maximum d’attention : par exemple, les jeunes en difficulté, les personnes âgées isolées ou encore, les personnes vivant à la rue. 

Les candidatures doivent être rentrées pour le 9 mars 2021 au plus tard. 

Pour rappel, le CPAS de Charleroi soutient depuis longtemps les milieux associatifs et participatifs. Ainsi il octroie depuis plus de 10 ans, des budgets à des projets participatifs.

En outre, il développe une cellule partenariale qui dispose d’un budget d’environ 280.000 € pour des subventions récurrentes à des organismes sociaux tels que la Mirec (Mission régionale pour l’insertion et l’emploi à Charleroi) ou le 26 (Maison d’accueil et d’hébergement pour femmes vivant des violences conjugales) et pour des subventions d’impulsion à des organismes qui vont rimer culture et social comme l’Eden et le BPS22 

L’actu’ du Collège

Aménagement urbain
Description

Réunis ce mardi 2 février 2021, les membres du Collège ont notamment pris les décisions suivantes : 

Le site abandonné de l’ancienne école des Marlaires à Gosselies réaffecté en logements.

Le Collège communal se réjouit d’annoncer l’octroi, par la Région wallonne, du permis d’urbanisme pour la réalisation des travaux de réaffectation sur le site de la place des Martyrs et de la rue Dom Berlière à Gosselies. « Ce projet de réhabilitation urbaine est très attendu car il va permettre au quartier de s’embellir considérablement. Les lieux sont en effet souvent squattés et dégradés », explique Laurence Leclercq, échevine de l’Urbanisme et du Logement.

Ce site est en effet situé en plein cœur du noyau urbain de Gosselies et exposé à la vue de tous. L’habitat y est très dense. « Il fallait intervenir au plus vite. Non seulement, les bâtiments existants vont être rénovés pour y créer 12 appartements, une salle polyvalente et des espaces destinés à accueillir des services de proximité, mais en plus, du nouveau bâti va venir s’y installer. Deux immeubles de maximum trois étages proposeront 15 appartements. »

Du logement de qualité en plus, donc, sur le territoire de Charleroi qui assainira les lieux et améliorera la vie du quartier. Par ailleurs, les immeubles s’intégreront parfaitement puisqu’ils seront similaires au bâti environnant. Le projet prévoit également d’aménager les abords, de créer 19 places de parking (sans compter la présence d’un parking public voisin), et prévoit d’installer des espaces végétalisés munis de jeux et de terrasses.

Une maison de plus pour le Fonds du Logement des Familles Nombreuses de Wallonie

A l’initiative de Laurence Leclercq, échevine de l’Urbanisme et du Logement, le Collège communal de ce 2 février 2021 a octroyé, au Fonds du Logement des Familles Nombreuses de Wallonie, un permis pour rénover une habitation unifamiliale à Montignies-sur-Sambre. « Je suis particulièrement attentive aux demandes en provenance du Fonds car c’est un organe fondamental qui permet à de nombreuses familles de trouver un logement correspondant à leurs besoins et à la réalité de leurs revenus. Cela vient en appui des SLSP et de l’AIS. » Dans ce cas, cette maison subira de fortes transformations afin de pouvoir accueillir une famille puisqu’elle disposera, in fine, de 4 chambres. « Rénover le patrimoine bâti est vraiment la meilleure solution pour offrir plus de logements à la population sans pour autant sur-urbaniser nos quartiers et les étouffer. C’est encore le cas ici. Le Fonds dispose, sur le territoire de Charleroi, de 192 logements. Ce bâtiment vient amplifier l’offre disponible et je sais que d’autres suivront » . 

Nouvelles suppressions de doublons odonymiques

Société
Description

En préambule, il est à préciser que toute décision de changement de nom de rue doit faire l’objet d’une approbation par le conseil communal avant d’être implémentée effectivement. Dès lors, les citoyens ne doivent entreprendre aucune démarche avant de recevoir un courrier officiel de la Ville de Charleroi leur annonçant officiellement le changement du nom de leur rue. 

Section de Marcinelle — Modification du nom de la rue de la Régence” par rue de l’Ecole de Marcinelle”.

L’école de Marcinelle”, rassemblée autour des éditions Dupuis et du Journal de Spirou est internationalement connue dans le domaine de la bande dessinée :Jijé, Franquin, Will, Peyo, Roba … de très grands noms y sont liés.

Cette école a fait de Charleroi un des centres mondiaux de la bande dessinée.

Section de Couillet – Modification du nom de la rue des Combattants” par rue des Brigades d’Irlande”.

Les 35.000 volontaires de guerre des Brigades d’Irlande se sont engagés dès la libération du territoire et sont à l’origine de la nouvelle armée belge.

Section de Gosselies — Modification du nom de la rue Latérale” par rue du Pircha”.

Le Bois des Manants est situé sur le territoire de Thiméon à l’exception d’une petite partie sur Viesville. C’est cependant à Gosselies, à l’orée du bois, que se trouve sans doute la dernière guinguette de l’entité : le Pircha.

Section de Gosselies — Modification du nom de la rue du Ravin” par rue des Tchots”.

Tchot” est le surnom des habitants de Gosselies.

Section de Gosselies — Modification du nom de la rue Circulaire” par rue de l’Hôtel Saint-Jacques”.

Pour rappeler l’Hôtel-Dieu de jadis, proche de l’église, où on soignait les habitants de la région mais aussi, vraisemblablement, les pèlerins car Gosselies était proche d’un Chemin de Compostelle ou, du moins, d’une voie secondaire d’accès.

Section de Monceau-sur-Sambre — Modification du nom de la rue Sohier” par rue Oscar Herbinaux”. 

Agent de police de Monceau qui fut assassiné le 04/08/1944, ancien résistant. 

Les bons conseils du service Prévention des délits pour protéger votre voiture contre le vol

Société
Description

Le vol d’une voiture peut causer de nombreux désagréments à la victime. Outre le sentiment de perte et l’amertume qui l’accompagne souvent, il peut occasionner des frais imprévus, des tracasseries administratives, un contretemps fâcheux. Il peut aussi modifier négativement et durablement l’opinion que vous vous faites de votre propre sécurité au quotidien.

Vous pouvez adopter, sans frais, quelques mesures de précaution afin d’éviter les problèmes.

Voici les bons conseils de la Direction Prévention et Sécurité, via son Service Prévention des Délits :

• Dans la mesure du possible, garez votre voiture dans un garage verrouillé ou dans un endroit sûr, non isolé et bien éclairé ;

• En vous stationnant, dirigez les roues côté trottoir et enclenchez le blocage de direction ;

• Même pour une courte absence, ne laissez jamais les portières ouvertes, ni a fortiori les clefs sur le contact ;

• Ne dissimulez pas une clef de secours à l’intérieur du véhicule ;

• Séparez les clefs de votre domicile des clefs du véhicule ;

• Fermez toujours les portières, les fenêtres, le coffre, le toit ouvrant et vérifiez physiquement le bon enclenchement du verrouillage ;

• Séparez les deux volets de votre certificat d’immatriculation et gardez-en un à votre domicile ;

• Emportez les documents de bord en quittant votre véhicule ;

• Gardez une copie de ces documents chez vous, avec des photos de votre véhicule et la facture d’achat ;

• Le cas échéant, n’affichez pas la marque de l’alarme ou du système de protection du véhicule ;

• Si vous êtes victime malgré tout, munissez-vous des documents de bord et déposez. plainte de suite à la police.

INFOS :

Service Prévention des DélitsDirection Prévention et SécuritéT : 071/86 15 47M : spd@​charleroi.​be

Ransart — police de quartier : formez le bon numéro !

Service
Description

A toutes fins utiles, la Ville de Charleroi rappelle au public que le numéro de téléphone 071/86.93.78 est bien celui dévolu au service Travaux Voirie (secteur Nord/​Est). Il a été constaté en effet que de nombreux riverains, ignorant l’information, forment ce numéro pensant joindre la police de quartier de Ransart, laquelle a quitté la MCA voici plus de 10 ans.

Ceux qui souhaitent entrer en contact avec cette dernière (désormais située au bd Mayence, 14, à Charleroi), doivent dorénavant former le 071/86.40.33

Vol garage” : un phénomène sous-estimé ?

Sécurité
Description

Chaque année, ce sont des centaines de faits de ce type qui sont répertoriés. Le phénomène n’est donc pas anodin mais il est possible de réduire les risques de faire partie des victimes. Quelques conseils de la direction Prévention sécurité de la Ville de Charleroi. 

Qu’est-ce qu’un vol garage ? 

Il est question de « vol garage » lorsque les auteurs parviennent à voler un véhicule en dérobant les clés de la voiture sans avoir de contact avec la victime, le véhicule en question se trouvant dans un garage, sur un emplacement de garage ou stationné en rue devant le domicile.

Il ne s’agit donc pas d’un « homejacking », à savoir le vol ou la tentative de vol d’un véhicule au cours duquel les auteurs obtiennent les clés de la voiture en menaçant ou brutalisant la victime.

Chaque année, on dénombre entre 500 et 700 faits. Les « vols garage » réussissent dans 99% des cas, ce qui suppose que les auteurs préparent leur opération de manière efficace (repérage, intrusion dans le domicile ou garage) et tiennent compte en particulier de l’absence ou de l’inefficacité de mesures préventives de la part des victimes.

Le phénomène est courant sur l’ensemble du pays : communes frontalières, grandes villes, communes rurales, etc.

Tandis que les cambriolages dans les habitations connaissent un pic durant les « mois sombres » d’octobre/novembre jusqu’à février/​mars inclus, les « vols garage » ne connaissent pas de période privilégiée, aucun mois ni jour de semaine ne ressort spécifiquement des statistiques. Il est cependant établi que les « vols garage » s’opèrent exclusivement entre minuit et l’aube (6h).

Les principales automobiles visées sont les modèles allemands, suivis par les français. Contrairement à ce que l’on pourrait supposer, les « voitures de luxe » ne sont pas la cible principale des « vols garage ». Il est probable qu’une meilleure sécurisation de la maison/​garage et du véhicule lui-même soit ici un facteur déterminant.

Mesures de prévention possibles contre le « vol garage »

• Rentrez systématiquement l’auto dans votre garage. Si ce n’est pas possible, garez votre voiture hors de vue. Ne communiquez pas dans les médias sociaux la moindre information concernant votre véhicule ;

• Lorsque votre véhicule se trouve dans le garage, verrouillez toujours les portières et emportez les documents de bord. Conservez en lieu sûr une copie de ces documents ;

• Fermez en permanence la porte du garage ainsi que tous les autres accès (porte intérieure, fenêtre, coupole de toit, etc.). Equipez votre garage de serrures solides, placez éventuellement une caméra de surveillance ou au moins un éclairage avec détecteur de mouvement ;

• N’attachez jamais au même porte-clés, les clés de votre maison et de votre voiture. Déposez les clés de votre véhicule à l’entrée de votre domicile, même visibles, afin d’éviter une confrontation éventuelle avec des voleurs qui voudraient s’en emparer (« homejacking ») ;

• Investissez si possible, lors de l’achat d’un nouveau véhicule, dans un système « track-and-trace » (système électronique de traçage) ;

• Signalez immédiatement à la police locale tout agissement suspect dans votre quartier ou dans le voisinage de votre habitation ;

• Après un vol ou une tentative de vol de votre véhicule ou cambriolage, contactez le plus vite possible la police locale. Préservez les lieux afin que les traces puissent être relevées efficacement ;

• Enfin, n’oubliez pas qu’un conseiller en prévention vol de la Ville de Charleroi peut vous conseiller gratuitement à propos des mesures de sécurité susceptibles de diminuer les risques de vols et cambriolages.

Sources :

Nicolas CALLANT et Vincent VANDERKELEN

Criminologues et conseillers Police Judiciaire Fédérale

Christian ARNOULD

Commissaire divisionnaire

© https://​www​.secunews​.be

Reproduction autorisée