La première auto-école sociale de Belgique est carolo!

Mardi 06 Septembre 2016 - 12:33

En matière sociale et d'égalité des chances, nous ne sommes pas à une première près. Cette fois, la Ville de Charleroi se distingue en inaugurant, à Marcinelle, rue de la Vieille Place, la toute première auto-école sociale de Belgique. Une vraie aubaine pour tous les candidats qui ne peuvent s'adresser aux filières classiques pour l'obtention de leur permis de conduire. Qui reste un atout considérable sur le chemin de l'emploi.

Une nouvelle corde à son arc. Aux différentes formations de réinsertion professionnelle qu'elle propose depuis de nombreuses années, l'asbl Chantier, avec l'aide de la Wallonie, la Ville de Charleroi, le CPAS, et bien d'autres pouvoirs subsidiants et sponsors en propose désormais une supplémentaire: La formation, théorique et pratique, au passage du permis de conduire B.

Quand on sait, cf la récente étude du Forem réalisée en 2010 qui met en exergue toute l'importance d'un tel sésame pour accroître ses chances de décrocher un job, on réalisera l'enjeu d'une telle structure inaugurée officiellement ce lundi après-midi dans les locaux de la MPA, à Marchienne-au-Pont. En présence, notamment, de ses parrain, Eric Massin, président du CPAS, marraine, Véronique Salvi, députée wallonne et chef de groupe cdH au Conseil communal, et le président de l'institution, Jacques Lefèvre. "Ce jour est à marquer d'une pierre blanche; il consacre la naissance d'une structure indispensable pour lutter contre la fracture sociale" devait souligner ce dernier. 

"Grâce à l'auto-école sociale, tous les stagiaires en (ré)insertion vont pouvoir obtenir le permis de conduire et donc une mobilité plus aisée; un atout considérable sur le chemin de l'emploi. C'est l'objectif principal de l'auto-école sociale" précisent les responsables de l'asbl Chantier. "Notre but est d'offrir l'accès au permis de conduiire à ceux qui ne peuvent se le payer dans le circuit des auto-écoles commerciales, faute d'argent. Ce n'est pas le profit qui nous anime, mais l'insertion professionnelle des personnes en difficulté d'emploi. Nous proposons des forfaits de 30 à 40% moins cher que dans le privé; nous disposons également d'un partenariat avec la coopérative CREDAL afin de permettre aux stagiaires de financer plus aisément leur quote-part du prix de leur permis via un micro-crédit solidaire".

Concrètement, pour passer son permis de conduire dans une auto-école sociale, il faut absolument être demandeur d'emploi inoccupé depuis au moins un an (pas nécessairement chômeur indemnisé), bénéficiaire du revenu d'intégration sociale ou d'une aide sociale équivalente payée par le CPAS ou être handicapé reconnu à 80% au moins. 

Plus d'infos sur le site www.eftchantier.be
Tél.: 071/56.04.31
Courriel: auto-ecole-sociale@eftchantier.be