Centrality of Territories: Charleroi et ses partenaires en colloque

Vendredi 13 Mai 2016 - 10:30
Après une première rencontre en septembre dernier, c'est à Charleroi, ces 12 et 13 mai, sur le site du Bois du Cazier, que les sept villes partenaires du projet Centrality of Territories avaient rendez-vous pour poursuivre leur travaux de mise en réseau. Au programme, un colloque, précédé d'une inauguration officielle organisée en la salle du Conseil de l'Hôtel de Ville, jeudi soir.
 
Si elles étaient 5, on pourrait dire qu'elles sont liées comme les doigts de la main. Elles sont sept, et elles le sont pourtant tout autant. Si pas plus soudées. Elles, ce sont les villes de Charleroi, Beauvais, Bergamo, Cambridge, Lübeck, Santander et Gerone. Sept villes de taille moyenne présentant un profil identique et qui ont choisi, il n'y a pas si longtemps, de se fédérer pour le meilleur au travers de « Centrality of Territories », un projet initié par l'université italienne de Bergame. 
 
Plus précisément, la « Centralité des Territoires » désigne en fait la création d'un réseau multidisciplinaire entre sept cités présentant la particularité d'abriter un centre historique et artistiquement vivant, une université et un aéroport low-coast. 
 
Les objectifs de ce projet? « L'augmentation des potentialités des divers territoires en termes de tourisme durable, la création d'un réseau multi-niveaux de villes qui repose sur la créativité, la mobilité, la planification territoriale » rappelait l'échevine Julie Patte lors de l'inauguration officielle du colloque, jeudi soir, en la salle du Conseil de l'Hôtel de Ville. Elle s'exprimait en présence, notamment, de son collègue Cyprien Devilers, des différentes délégations mais aussi des représentants d'autres acteurs importants de ce projet novateur que sont la Haute Ecole Provinciale de Hainaut-Condorcet ( à qui l'on doit notamment la conception du site internet www.centralityofterritories.eu +logo) et Brussels South Charleroi Airport. 
« Cela permet aussi d'élaborer des outils de promotion et de communication communs, d'établir des recherches de subsides, sur base, notamment, des appels à projets lancés par la Commission européenne, très favorable à ce type d'initiatives, de favoriser les échanges scolaires, les savoirs et les bonnes pratiques ». 
 
En définitive, on l'aura compris, pour un seul et même objectif: Contribuer au redéploiement urbain ainsi qu'à la renommée internationale de toutes les villes partenaires.
En parlant de redéploiement urbain, histoire de plonger directement nos hôtes dans le vif du sujet – on rappellera que le thème du colloque n'était autre que la régénération des villes de taille moyenne-, il était au coeur d'une petite visite préliminaire organisée à leur intention par la Maison du Tourisme du Pays de Charleroi, vendredi après-midi.