Femmes de Mars: De la photo à la parole avec le service Egalité des Chances

Mardi 13 Mars 2018 - 13:09

En ce mois de mars désormais si particulier où les événements pullulent pour attirer l’attention sur la problématique du sexisme, des difficultés vécues au quotidien par un grand nombre de femmes dans l’espace public ou la sphère privée, épinglons aussi ceux portés par l’échevinat de l’Egalité des Chances en partenariat avec le CRIC et Vie Féminine.

Dans le premier cas, il s’agit d’une exposition photos présentée à partir de ce mardi 13 mars (aux cimaises de la Maison de la Presse, rue Tumelaire) en partenariat avec le Centre Régional pour l’Intégration de Charleroi (accessible gratuitement jusqu’au 30 mars 2018 uniquement sur rendez-vous de 9h à 16h00). « L’exposition « Madame B, un regard féminin sur la ville » rassemble une cinquantaine de clichés en street photography, non pour présenter des photographies de Femmes, mais bien pour souligner la vision d’une femme sur le monde qui l’entoure", explique Virginie Beckmann, une jeune artiste de 36 ans qui affectionne tout particulièrement le travail du noir et blanc, les contrastes forts, les contre-jour, les silhouettes tout comme les jeux des ombres et de lumière. (...) Parcourir la ville, déceler la beauté du monde qui m'entoure au travers de mon objectif est bien plus qu'une passion: C'est une thérapie de mémoire sur la société, à jamais figée par mon capteur. Je parcours des villes françaises, comme Lille ou Paris, et évidemment des villes belges comme Bruxelles, Anvers, Gand, Binche ou encore Charleroi, mon Pays noir. je suis toujours à l'affût d'instants capturés sur le vif. Il n'y a aucune mise en scène, aucune photo posée. Ainsi, même les clichés saisis lors d'événements restent dans l'esprit "Street". 

« C’est un regard féminin vers le lieu -ou les lieux- que nous partageons. Pouvoir avoir ce regard féminin, cela nous permet de percevoir les choses d’une toute autre manière » explique l’échevin en charge de l’Egalité des Chances, Mohamed Fekrioui. « Mars, c’est un mois particulier, nous avons essayé de le valoriser au mieux avec nos partenaires».

Au travers de cette exposition donc présentée dans les locaux de la Maison de la Presse, mais aussi au travers d’ateliers de self-défense verbal proposés en partenariat avec la section Charleroi-Thuin de Vie Féminine. «  Le fait de permettre aux femmes de trouver des mots face à une situation donnée, c’est leur offrir une liberté supplémentaire » ajoute l’édile.

« L’objectif de l’autodéfense verbale est de se défaire d’une situation de harcèlement. Il ne s’agit pas d’entrer dans un conflit œil pour œil, dent pour dent, mais bien de se débarrasser au plus vite d’une situation de malaise, de frustration, de stress et d’angoisse » résume Pauline Legros, animatrice.

Dans ce cadre, deux rendez-vous sont inscrits au programme : Le mardi 20 mars de 13h30 à 15h30 et le jeudi 22 mars, de 18h30 à 20h30.  Les ateliers sont gratuits. Infos et inscriptions : 071/86.70.45 ou 071/32.13.17 – jeunesfemmes-charleroiiefeminine.be – Facebook ou www.viefeminine.be. Attention : Girls only !

En ce qui concerne l'exposition de Virginie Beckmann (visites sur rendez-vous au 071/63.33.63), notons qu'elle pourra être mise à son terme à disposition de toute association/école,... qui en ferait la demande dans une démarche pédagogique.