Un Masterplan pour redessiner la Ville Basse

Vendredi 13 Octobre 2017 - 14:03

Forte de sa dynamique d’investissements publics, dont on sait qu’elle génère plus de 5 euros de fonds privés pour chaque euro de fonds public, Charleroi franchit une étape supplémentaire dans la reconversion de la Ville-Basse.

Traduisant la vision de la Ville pour les 10 à 15 prochaines années, le bureau d'études MS-A a présenté un schéma d’orientation portant sur trois périmètres : le Left side Business Park, le quartier de la Villette et les espaces de part et d’autre de la Gare du Sud. Ce schéma ne fige pas le nouveau visage de la Ville-Basse mais tend à consigner les lignes directrices des futurs déploiements immobiliers, des aménagements en matière de mobilité et le partage des volumes entre commerces, bureaux, activités de service et logements.   

Le nouveau master plan apporte un nouvel éclairage et donne un nouveau cap au Left Side Business Park : nouveaux espaces de bureaux et de logements sous forme de tours avec vue plongeante sur la Marina et des espaces publics propices à la détente. Un pas plus loin, un déploiement sans précédent attend l’autre côté de la Sambre, sa rive droite, ses quais et les abords de la gare du Sud. Enfin, au-delà de la gare, ce master plan va également restructurer le tissu urbain du quartier de la Villette pour redevenir le prolongement naturel du centre de Charleroi et renouer des liens avec le centre-ville.

1er périmètre : Left side business park et marina

Accueillant une marina d’une capacité de 22 bateaux, le nouveau quartier d'affaires se déploiera sur près de 35.500 m² de bureaux et près de 33.500 m² de logements et d’hébergements, sous la forme de tours, parsemés d’espaces verts et de parkings. Depuis la halte nautique, future « place Bleue », l’axe de la rue de Marchienne permettra de connecter directement ce quartier d’affaires au pôle commercial de la place Verte.

2ème périmètre : le plateau Est de Gare du Sud, ses abords (et les quais de la rive droite)

La reconfiguration de tout le plateau Est de la gare du Sud concerne l’espace compris entre l’esplanade de la gare et l’ancien hôtel des chemins de fer.

Dans ses derniers développements, la Ville de Charleroi a clairement manifesté son souhait de reconcentrer les grandes fonctions métropolitaines en centre-ville. Volonté qui se concrétise par le retour de nombreux sièges d’administrations tels que celui de l’intercommunale Igretec au boulevard Mayence, mais aussi par l'avènement du futur siège de la Sambrienne à la Broucheterre. Le plateau Est de la gare, dont l’actuel édifice du tri postal accueillira des activités relevant essentiellement du secteur tertiaire et facilement accessibles sur près de 50.000m² de bureaux, d’équipements et de services. Le gestionnaire de réseau ferroviaire Infrabel y construit déjà un nouveau bâtiment. La trame en sous-sol de l’ancien centre de tri postal sera toutefois préservée pour y aménager 250 places de parking.

À côté de ce projet, d’autres éléments viendront renforcer la restructuration des abords de la gare. Pour rappel, grâce aux fonds Feder 2007-2013, dans le cadre des projets Phenix, les quais de la rive gauche ont été remodelés pour intégrer l’élément aquatique au paysage urbain. Ceux de la rive droite, prévus sur l’enveloppe 2014-2017, vont désormais suivre naturellement cette même dynamique de reconnexion. Le Port Autonome de Charleroi, qui pilote la refonte des abords de Sambre, s’est vu confier tout récemment le marché d’études portant sur les aménagements de l’esplanade de la gare afin d’envisager une reconfiguration homogène de ces espaces immédiatement contigus. A ces intentions s’ajoutent aussi les investissements de la SNCB, notamment la profonde rénovation annoncée sous voie qui assure la liaison vers les emplacements de parkings, côté Villette. 

3ème  périmètre : quartier de la Villette

A l'arrière de la gare, le périmètre visé s'étend majoritairement sur un espace occupé par un parking de la SNCB entre la rue de la Villette et la rue Janson.  Suite à la réduction du PPI de la SNCB, Eurogare, en collaboration avec la Ville de Charleroi, a revu le projet initial et a opté pour la création d’un parking arboré de 790 places en plusieurs scenarii (à court, à moyen et long terme). L'objectif ultime étant de remiser en sous-sol le stationnement et d'implanter un parc arboré en surface. Le projet veillera à « recoudre » ce quartier au centre-ville, qui en avait été urbanistiquement dissocié par la création du ring et du chemin de fer,  en y installant quelque 400 logements sur près de 42.000 m², et en y clarifiant la mobilité. Sont notamment prévus l'aménagement d'un rond-point sous le R9 par le SPW, et la desserte (entrante et sortante) du quartier à partir de celui-ci.