Charleroi à l'écoute des ses citoyens !

Mardi 19 février 2019 - 16:28

A nouvelle mandature, nouvelles idées et nouvelles initiatives en termes de méthodologie de travail. En effet, le Bourgmestre et l’ensemble des membres du Collège lancent des Etats généraux portant sur une série de compétences avec, pour principal atout, l’implication d’un grand nombre d’acteurs dont les citoyens. 

Explications : sur l’impulsion de la Wallonie, les villes et communes sont dorénavant appelées à concevoir un plan stratégique transversal (PST), entendez une traduction en autant de missions pour l’administration du programme de la majorité. Charleroi, à l’initiative de son Bourgmestre Paul Magnette a décidé d’aller plus loin en accompagnant ce processus d’une vaste consultation auprès d’acteurs de la société civile et des citoyens aux fins d’affiner -et d’éventuellement compléter- le projet de ville à l’heure de traduire celui-ci en plan stratégique transversal. 

 « J’ai expressément demandé à l’ensemble du Collège de réaliser des états des lieux complets pour toute une série de compétences, comme cela a déjà été fait précédemment avec la Jeunesse, afin de réaliser le diagnostic le plus précis possible de la Ville. Nous avons bien sûr, lors de l’élaboration du programme de majorité, identifié un grand nombre d’actions à mettre en place, basées notamment sur nos propres constats, les recommandations de l’administration mais aussi l’avis des Carolos recueilli à l’occasion d’une grande enquête citoyenne lancée en 2018. Ce nouveau processus permettra d’aller plus loin dans l’étude des différents enjeux et de co-construire avec la société civile des propositions d’action concrètes. Ce faisant, nous pourrons donner des directives très précises et très claires à l’administration pour rencontrer au mieux les aspirations des Carolos ! », indique Paul Magnette. 
 
La Ville regroupe un nombre très important de métiers : « aussi, nous allons réaliser des États généraux autour de la culture, de la nature en ville, de l’enseignement, de la participation citoyenne, de la santé, du sport, du climat, des aînés, des fêtes et du folklore, du bien-être animal, de la propreté, de la personne porteuse de handicap, du commerce, de la petite enfance, du logement, du tourisme, etc. Ces matières étant très diversifiées, une grande liberté est laissée à chaque échevin dans la réalisation de ses propres états généraux. Cela passera notamment par des consultations, des rencontres, des ateliers,… », poursuit le Bourgmestre. 

Une dimension de participation citoyenne largement partagée par les membres du collège.

« Une ville n’a aucun sens sans les citoyens qui l’habitent ! Ils doivent pouvoir prendre part à la vie de la cité, donner leur avis, participer aux décisions, impulser des projets. Comme mes collègues du Collège communal, je participerai à la grande consultation qui seront les états généraux au cours des 5 prochains mois. Nous organiserons des Etats Généraux de la Participation citoyenne et de l’Enseignement. Les mesures du Projet de Ville seront évoquées avec les différents acteurs de ces deux compétences, afin de les soumettre à leur réflexion. Cela passera par des rencontres avec les Conseils de Participation, les comités et relais de quartiers qui nous donneront aussi l’occasion d’évaluer avec eux les outils existants (CP, budgets participatifs, etc.) et d’entendre leurs idées pour les améliorer. Nous lancerons aussi tout prochainement une grande enquête citoyenne », indique l’Echevine Julie Patte, en charge de la Participation citoyenne, des Quartiers et de l’Enseignement.

« Depuis plusieurs années, la Ville de Charleroi a décidé de déployer une action publique dans une logique de participation, de co-construction, de transversalité et de transparence. Nous avons la volonté aujourd’hui d’amplifier cette approche au travers de ces Etats généraux. Cela permettra aussi de donner des lignes précises aux services administratifs pour structurer et mettre en œuvre les différents projets qui verront le jour sous cette législature. Plus précisément, en ce qui concerne le Développement numérique, nous l’aborderons selon deux axes majeurs : le digital au service du citoyen pour une société plus participative et le digital comme levier économique pour promouvoir une économie innovante », précise Eric Goffart, Echevin des Travaux, du Développement numérique, des Entreprises et Indépendants. 

Enfin, pour l’Echevin Xavier Desgain, qui réalisera des Etats généraux de la mobilité/sécurité routière, de l’économie/emploi « la transition écologique est en marche. C’est avec les habitants et les acteurs de terrain que nous allons la construire. Le processus des états généraux est une étape clé pour concrétiser plus finement notre projet de ville et soutenir tous ceux qui se sont déjà engagés dans ce processus en faisant appel à leur expertise et leur savoir-faire dans un vaste élan participatif ».

En termes d’échéances, la volonté est de lancer les Etats Généraux dès à présent et d’aboutir avec les conclusions à l’horizon de la rentrée 2019. Les conclusions de cette vaste opération seront rendues publiques.

Retrouvez toutes les infos sur les Etats généraux ici.