L'actu' du Collège: Oui à Décathlon, recours contre C.E.T.B

Mercredi 14 Novembre 2018 - 08:38

En sa séance du 13 novembre, le Collège communal de Charleroi a décidé d’introduire un recours auprès du ministre contre la décision des Fonctionnaires technique et délégué d’octroyer la demande de renouvellement du permis unique portant sur les activités de la SA C.E.T.B.

A l’initiative d’Ornella Cencig, un avis défavorable sur cette demande avait été rendu en date du 18 juillet 2018, à l’instar de celui rendu en date du 14 novembre 2015.

Ce recours s’inscrit, en effet, dans la continuité de la position de la Ville de Charleroi quant au maintien en activité du Centre d’Enfouissement Technique du Champ de Beaumont. Ainsi, le Collège considère comme trop importantes les nuisances subies depuis près de 30 ans par les riverains, tant sur le plan paysager qu’environnemental. De plus, l’augmentation souhaitée de la capacité de stockage du Centre à 5.5 millions de m³ de déchets (soit quasiment le double du volume actuel) ne ferait qu’aggraver cette situation, de par la création d’un volumineux dôme de résidus.

Octroi du permis pour Decathlon

Ornella Cencig, Echevin de l’Urbanisme et du Logement et le Collège Communal de Charleroi se réjouissent de la prise d’acte de la décision du Fonctionnaire Délégué accordant un permis pour l’implantation d’un magasin Décathlon à Dampremy.

Située à la Chaussée de Bruxelles, cette surface commerciale de plus de 6300 m², dédiée à la vente d’articles de sport, sera construite en lieu et place d’anciens bâtiments préalablement démolis. Afin d’assurer la fluidité de la circulation et la tranquillité des clients et employés, le magasin comportera également un ensemble de parkings couverts et aériens d’une capacité de 413 places. D’autre part, des terrains de sport seront également aménagés sur les toits.

Pour le bourgmestre Paul Magnette, le projet présente de multiples intérêts. « L’implémentation en centre-ville est un atout majeur de revitalisation urbaine. Cette enseigne, la plus grande de Wallonie et la deuxième du genre en Europe après Barcelone est pourvue de terrains en toiture et d’autres équipements sportifs de type skatepark. Par ailleurs, on assainit un chancre en centre-ville, on ne peut que s’en réjouir ».

Pour Philippe Van Cauwenberghe, échevin des sports ; « Décathlon propose une infrastructure commerciale innovante ; les sportifs auront la possibilité de tester le matériel sur les terrains mis à disposition sur son toit ainsi que sur leur skatepark en plein air, et ce à un jet de pierre du centre-ville. En plus de participer à la redynamisation commerciale de Charleroi, ils participent également à sa vie sportive. »

Cinecole 2.0 : une programmation artistique riche proposée à 500 enfants du primaire

Initialement axée sur le cinéma, la programmation du projet Cinecole 2.0 a été élargie à d’autres disciplines artistiques pour mieux contribuer à l’éveil culturel des enfants du primaire tous réseaux confondus. Echevine de l’Enseignement et de la Jeunesse, Julie Patte se réjouit de cette programmation dorénavant étendue au gaming, à la danse et même, à l’opéra : « C’est l’occasion pour près de 500 élèves carolos âgés de 8 à 12 ans, soit 23 classes, de découvrir cette programmation culturelle. Je tiens à remercier les partenaires de Quai 10, de Charleroi Danse et du PBA dans cette aventure. L’initiative est un vrai succès puisque les inscriptions sont d’ores et déjà complètes. Développer un projet éducatif autour de la Culture est une priorité pour la Ville de Charleroi ».

Les activités du programme Cinecole 2.0 s’articuleront autour d’une série d’animations pédagogiques autour du Gaming ; de la projection du Retour de Mary Poppins, dans les salles en décembre prochain ; des spectacles Hocus Pocus de Philippe Saire, Cartoon de Anton Lachky et C’est une légende de Raphaël Cottin en danse et de l’opéra Don Quichotte au Palais des Beaux-Arts.

Par ailleurs, un autre projet, MusiKids on Tour complète cette programmation d’une dimension musicale au travers d’un festival itinérant au sein des écoles tous réseaux confondus. L’objectif est d’amener la musique au sein des classes (du maternel au secondaire) afin de sensibiliser les en­fants et ados à la diversité musicale en proposant un choix de spectacles originaux qui sortent des sentiers battus. Les propositions de spectacles s’étalent d’octobre 2018 à avril 2019, un spectacle par niveau d’enseignement.

Ce projet-ci peut encore enregistrer des inscriptions, moyennant une participation de 5€ via la boîte info.jeunesse@charleroi.be