Nouveaux stationnements vélo: L'heure de l'inauguration en centre-ville

Lundi 19 Septembre 2016 - 16:13

L'installation annoncée de douze nouveaux emplacements de parkings vélo touche à sa fin. Ce lundi après-midi, c'est sous un beau soleil, propice à la pratique du deux roues, et en pleine semaine de la mobilité, que les autorités communales inauguraient celui installé aux abords du parc Astrid, avenue Général Michel.

S'ajoutant aux 12 emplacements précédents, les douze nouveaux parkings (situés square Hiernaux, bd Joseph II, esplanade de l'hôtel de police), rue du Grand central, avenue des Alliés, bd De Fontaine-bd janson, avenue Général Michel, bd Audent-rue de la Montagne, bd Tirou-place Saint-Fiacre, bd Tirou-rue du Pont Neuf, rue de Montigny prolongée, place de la Digue) permet, grâce à un investissement sur fonds propres d'un montant de 60.000€, de littéralement doubler l'offre de stationnement destinée aux vélos en centre-ville. En effet, le dispositif passe de 64 à 129 arceaux d'arrimage.

« Conformément au plan communal de mobilité, adopté en mars 2015, il s'agit, avec les SUL, de l'une des premières actions de mise en application du volet cyclable" soulignait le bourgmestre P. Magnette lors de cette petite inauguration à laquelle participaient également ses collègues Julie Patte, Anne-Marie Boeckaert, Mohamed Fékrioui et Eric Goffart. « Si la volonté est de quadriller tout l'intraring dans un premier temps, le quadrant nord-ouest n'a pas été garni provisoirement. Ce n'est pas un oubli mais l'implémentation de stationnement réservé aux vélos sera reprise dans le réaménagement global des espaces publics de la ville haute dans le cadre du proget Charleroi DC. D'autres installations sont envisagées, dans le courant des deux prochaines années, de manière à couvrir également les quatre autres districts. La réflexion est engagée aussi sur la réalisation de parkings fermés dédiés aux vélos électriques » ajoutait le bourgmestre.

Il rappelait que les emplacements, choisis en concertation avec le Gracq (Groupe de Recherche et d'Action des Cyclistes Quotidiens), permettent aussi bien un usage multimodal des moyens de transports qu'un usage pratique, pour se rendre simplement de la maison à l'école ou au bureau par exemple. Quand on sait que pas moins de 70.000 personnes résident, à Charleroi, à moins de 5 minutes du centre-ville, on imagine aisément les potentialités.

Esthétiquement parlant, ce qui ne gâche rien, les nouveaux dispositifs, fidèles aux prescrits de la charte urbaine adopée en avril dernier, sont équipés d'ancrages en fourreau qui permet un entretien plus simple des arceaux de teinte gris foncé.

Notons encore que les anciens dispositifs se trouveront transformés et réinstallés, entre autres, à la rue du Laboratoire afin d'éviter tout gaspillage.