Pensez à vos détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone!

Mardi 02 Octobre 2018 - 11:53

Voici un petit rappel utile de la Direction Prévention Sécurité au sujet des détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone (CO). En effet, à l’approche de l’hiver, il importe de garder à l’esprit que ces petits appareils peu onéreux sauvent des vies !

Des détecteurs de fumée pour se prémunir contre l’incendie

Depuis le 1er juillet 2006, la loi impose la mise en conformité pour chaque habitation en matière de détecteurs d’incendie.

Combien en placer ?

Un détecteur par 80 m² de surface habitable et par niveau de vie, avec obligation pour les pièces suivantes : hall d'entrée/corridor, sommet des escaliers et pièce jouxtant directement la cuisine.

Remarque : à partir de quatre détecteurs dans votre habitation, il devient obligatoire de disposer de détecteurs reliés en réseau (entre eux ou via une centrale, avec ou sans fil, au choix).

Où les placer ou pas ?

Au plafond, à au moins 30 cm des murs. Ils ne doivent jamais être placés dans une salle de bain, une cuisine ou un garage (risque de fausses alertes dues aux fumées de la cuisine, de la voiture, etc.).

Quelles caractéristiques pour un appareil fiable ?

Optez toujours pour un détecteur certifié « CE » et labellisé « EN 14.604 ». Bien entendu, tout label supplémentaire constituera un plus. Le détecteur doit être garanti 5 ans, pas moins.

Quelle durée de vie ?

Il est impératif de remplacer les détecteurs après 10 années d’utilisation.

Qui paie quoi ?

L'achat et la pose sont à charge du propriétaire tandis que l'entretien est à charge du locataire (par exemple, le remplacement de la pile).

Un conseil pour l'entretien : testez et dépoussiérez vos détecteurs au moins une fois par mois.

Quel prix ?

Environ 10 euros, l’important étant que l’appareil réponde aux normes précitées.

Un détecteur de monoxyde de carbone pour démasquer le tueur silencieux

Chaque année, en Belgique, plus de 1.000 personnes sont victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone (ou CO).

Pourquoi le CO est-il aussi dangereux ?

Parce qu’il n’est pas perceptible : incolore, inodore et insipide. Le sang absorbe mieux le CO que l’oxygène : une victime sera comme étouffée.

Comment le CO entre-t-il chez vous ?

Le CO se forme en cas de mauvaise combustion des produits utilisés pour le chauffage ou l’eau chaude (gaz, pétrole, mazout, bois, pellet, etc.).

Vous utilisez un feu ouvert, un poêle à charbon ou à pellets ?

Vous chauffez votre habitation au gaz ou au mazout ?

Vous disposez d’un chauffe-eau à gaz ?

Dans ce cas, votre habitation peut présenter un danger d’intoxication au CO !

Comment reconnaître une intoxication au CO ?

Les signes les plus courants sont : maux de tête, nausées, fatigue voire évanouissement. On peut aussi remarquer des dépôts de suie sur les murs aux alentours du chauffe-eau à gaz, une condensation et une humidité anormalement élevées ou encore des flammes jaunes plutôt que bleues lors de la combustion du gaz.

Que faire en cas d'intoxication au CO ?

Veillez avant tout à votre propre sécurité : ouvrez portes et fenêtres et éteignez l'appareil.

La personne est inconsciente : appelez le 112 et signalez qu'il s'agit d'une intoxication au CO.

La personne est consciente : faites-la sortir de la pièce et appelez le médecin.

Comment prévenir les risques d'intoxication au CO ?

En plaçant un détecteur de CO (suivez toujours scrupuleusement les indications du fabricant pour sa fixation) dans votre cuisine, votre salle de bain et dans chaque pièce où il y a un chauffage, en assurant une bonne aération des locaux et un bon tirage de la cheminée.

Un détecteur de CO coûte entre 30 et 80 euros et sauve des vies !

Il doit répondre aux normes NBN EN 50291 et NBN EN 50292 : c’est un gage de fiabilité.

Enfin, évitez les détecteurs bon marché ou achetés à l’étranger ou via Internet : souvent, ils ne répondent pas aux normes précitées.

Pour obtenir une visite-conseil gratuite en matière de prévention de l’incendie, cliquez simplement sur le lien suivant et rendez-vous en bas de page :

https://www.besafe.be/fr/themes-de-securite/securite-incendie/ne-jouez-p...