Marche pour le climat: Un bon millier d'étudiants dans les rues de Charleroi

Jeudi 31 Janvier 2019 - 15:27

A Charleroi aussi plus d'un millier d'étudiants ont marché pour le climat, ce jeudi après-midi. Aucun incident à souligner lors de cette manifestation bien encadrée qui s'est clôturée par un échange de vues avec les autorités communales en la salle du Conseil de l'Hôtel de Ville.  

S'ils étaient environ dix mille à Bruxelles, quinze mille à Liège, plusieurs milliers à Namur, ils étaient aussi approximativement un bon millier d'étudiants du secondaire principalement à venir marcher pour le climat dans les rues de Charleroi, ce jeudi après-midi. Moins nombreux certes que dans les autres grandes villes wallonnes, mais n'oublions pas qu'il s'agissait ici d'une première mobilisation appelée sans doute à faire tache d'huile ainsi que l'on promis les jeunes organisateurs.

Parti de l'esplanade de la gare du Sud, le cortège fleuri des incontournables calicots et banderolles a d'abord sillonné les différentes artères menant de la ville basse à la ville haute avant d'atteindre, sur le coup des 15h, la place Charles II. Devant le bourgmestre Paul Magnette, les échevins Julie Patte et Xavier Desgain, venus les accueillir tout sourire sur les marches de l'Hôtel de Ville, les têtes blondes et brunes se sont fait fort de rappeler, à grands coups de slogans explicites, l'urgence d'adopter, sans attendre, des politiques davantage volontaristes afin de sauver notre belle planète bleue.

Renforcer la mobilité douce, développer des projets de sensibilisation (sur l'impact du réchauffement climatique) et de gestion des déchets dans les écoles mais aussi auprès d'un public plus large, mise en place d'une journée sans voiture une fois par mois à Charleroi, rendre la ville plus accessible en vélo et depuis les petites communes avoisinantes, augmenter l'offre de transport public en y autorisant, comme à bord des bus, la présence des deux-roues, implanter davantage de fontaines à eau dans les écoles, les entreprises, susciter des actions en faveur du commerce durable et équitable,,... sont quelques-unes des mesures concrètes à l'échelle locale inscrites dans le carnet de doléances exposées par la délégation estudiantine lors de l'échange de vues qui s'en est suivi en la salle du Conseil.

"Malgré ce que l'on peut entendre parfois, vous faites la démonstration que vous savez ce que vous voulez. Vos idées rejoignent exaxtement pour la plupart celles que nous avons mises dans le Projet de Ville conclu par la nouvelle Majorité" devait notament souligner le bourgmestre Paul Magnette. "Mais il s'agit de mesures écrites et c'est à vous de les faires vivre", ainsi que l'a si bien dit l'échevin Xavier Desgain. Comme une invitation lancée à notre belle jeunesse à rejoindre, par exemple, les Conseils de participation, les groupes de réflexion proposés au travers des Etats généraux lancés dans les quartiers et districts, à se joindre aux autorités communales pour porter et renforcer le message revendicatif auprès d'autres niveaux de pouvoir.